Goma: la Lucha Rdc-Afrique alerte sur un conflit tribalo-ethnique dans le territoire de Masisi

Le mouvement citoyen Lucha RDC-Afrique a au cours d’une conférence de presse à Goma  ce mardi 11 juin 2019, alerté sur un conflit tribalo-ethnique entre communautés dans le territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Ce mouvement citoyen qui dit avoir comme objectif la paix et le changement ainsi que la cohabitation pacifique entre toutes les communautés en RDC dit être fortement préoccupé par cette situation et tient à alerter toutes les organisations de droits de l’homme, les autorités ainsi que les instances décisionnelles spécialisées dans la résolution pacifique des conflits comme le cas des Hutu et Tutsi à Rubaya en territoire de Masisi.

Une situation qui est aussi consécutive au conflit entre deux coopératives minières dans l’entité.

La structure propose d’ailleurs qu’une enquête urgente soit diligentée pour éviter le pire entre la Société Minière de Bisunzu (SMB) et la Coopérative Minière de Masisi (Cooperama).

Ce mouvement pro-démocratie précise en même temps que les acteurs de cette situation sont des personnes se trouvant à la tête de certaines institutions de la République.

Étant donné que l’Assemblée Provinciale du Nord-Kivu et le Sénat regorgent des personnes responsables de deux organisations en conflits, la LUCHA RDC-Afrique recommande que les personnes chargées de cette crise ne viennent pas de ces deux institutions pour éviter de créer « un nouveau Beni dans le Masisi » et en appelle à la vigilance du Procureur général de la République avec un œil ouvert afin que tout acte tendant à créer une haine ethnique ou une situation de règlement des comptes soit sévèrement puni selon la loi.

Au cours de ces conflits, dit la Lucha Rdc-Afrique, plusieurs actes inciviques et inhumains ont été enregistrés causant ainsi la perte en vies humaines dans différentes carrières minières du territoire de Masisi suite à une multiplication des tensions du jour au jour à Rubaya.

Cette structure condamne avec force l’utilisation des affiches avec des images des morts en les faisant correspondre à certaines personnes comme auteurs sur les lieux publics. Les cas des personnes mal intentionnées qui nourrissent ces violences qui portent atteintes aux droits de l’homme et accentuent le règlement des comptes qui sont enregistrés.

« Étant donné qu’il existe des personnes tireurs des ficelles dans cette question, la Lucha RDC-Afrique n’hésitera pas à les mettre à nu et demander qu’elles soient déférées devant les instances habilitées pour qu’elles y répondent de leurs actes. Nous avons compris que cette situation est issue d’une question d’intérêt de certaines personnes qui sont prêtes à plonger encore une fois de plus le territoire de Masisi dans le bain de sang afin de continuer à s’enrichir via des voies illégales » indique leur déclaration.

A travers cet échange avec la presse, la LUCHA RDC-Afrique appelle le Président de la République Félix Tshisekedi d’avoir une vigilance particulière sur les activités d’exploitation Minière en RDC afin que la population congolaise en soit première bénéficiaire pour éviter l’enrichissement illicite de certaines personnes qui plongent la population des zones exploitées dans la misère.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )