Beni-Insécurité: la CRDH appelle l’armée à passer à l’offensive contre les rebelles ADF

Cette ONG qui milite pour le respect des droits humains dans la région, s’est ainsi exprimée dans une déclaration rendue publique à Oicha le mardi 25 juin et dont une copie est parvenue à votre rédaction ce mercredi 26 juin 2019?

Dans ce document, l’ONG CRDH, s’inquiète de la situation sécuritaire qui se dégrade du jour au lendemain dans le territoire de Beni.

Cette ONG dit enregistrer avec stupéfaction des cas d’insécurité caractérisés par des tueries des civils par des ADF en territoire de Beni sous l’œil impuissant du gouvernement congolais; qui, pourtant est sensé les protéger avec leurs biens et leur garantir une libre circulation.

Pour la cause, cette ONGDH condamne avec véhémence l’assassinat par balle à Maimoya d’une femme par un élément incontrôlé FARDC et la nouvelle embuscade des ADF sur la route Mbau-Kamango ayant coûté la vie à trois civils.

La Convention pour le Respect des Droits Humains exige que le présumé assassin de cette femme de Maimoya soit arrêté et qu’il réponde de son acte devant la justice.

Au besoin, la CRDH souhaite que ce présumé assassin soit jugé dans des audiences publiques pour servir d’exemple aux autres éléments qui s’adonnent aux violations de droits humains.

Au Commandement des opérations Sukola 1 grand nord, la CRDH recommande de passer à l’offensive contre les rebelles et à fournir plus d’efforts dans la sécurisation des personnes et leurs biens.

Roger Kakulirahi

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )