ActualitéPolitiqueSécuritéSociétéUncategorized

Dialogue d’Uvira: le Chef de l’Etat n’acceptera pas que les autres se battent sur le sol congolais et vous demande de vous entendre à l’interne (Théo Tshilumba)

Le Chef de l’État Congolais salut et encourage l’initiative du dialogue tel que organisé depuis ce 25 juin 2019 dans la ville d’Uvira. Un dialogue « qui entre dans les priorités majeures de sa vision pour la République ».

C’est ce qu’a dit le Conseiller de Félix Tshisekedi en charge des questions socioculturelles présent à Uvira. Au nom du président de la République, il demande aux communautés de Fizi, d’Uvira et d’Itombwe de se réconcilier à l’interne.

 » Ainsi, pour reconstruire la cohésion sociale perdue, le chef de l’État vous demande de mobiliser encore d’avantage les acteurs et leaders communautaires, religieux et de la société civile. Il invite tout le monde impliqué de près ou de loin dans ces conflits à revenir sur la voie de la raison. Qu’il abandonne les hostilités, les conflits qui créent l’insécurité au pays. Il encourage la résolution des différends par le dialogue, en d’autres termes il demande à tout le monde de se réconcilier à l’issue de ces assises du dialogue. L’on sait, la paix est fragile, mais ce sont les choses fragiles qui méritent d’être consolidées » dit Théo Tshilumba qui a officiellement lancé les travaux.

Se réconcilier d’abord à l’interne, oui parce que l’envoyé de Tshisekedi rappelle que le chef de l’État a engagé des actions diplomatiques dans la région pour tenter de trouver une solution aux problèmes cycliques de l’insécurité à l’Est du pays. C’est le côté externe. Il rassure que le chef de l’État Congolais n’acceptera pas que les autres se battent dans son pays.

« Pour sa part et en ce qui le concerne directement, le chef de l’État nous charge de vous dire qu’il est en concertation avec ses homologues des pays voisins, Burundi, Ouganda et Rwanda pour que la paix revienne totalement au Congo et surtout à l’Est du pays. Il n’acceptera pas que les autres viennent se battre sur le sol congolais raison pour la quelle il vous demande de vous entendre à l’interne. Que les autorités politico-adminitratives, les forces sécuritaires, les autorités coutumières et leaders se disent prêts à contribuer au retour effectif de la paix et la cohésion sociale dans cette province puisque c’est cela même leur mission » dit-il.

Le dialogue pour la paix et la sécurité dans les territoires de Fizi, Uvira et Itombwe en territoire de Mwenga est entré dans son deuxième jour ce mercredi 26 juin 2019. Il vise à trouver des solutions aux problèmes de cohabitation pacifique dans la région. Plusieurs communautés sont impliquées dans les discussions. Il s’agit des représentants des Babembe, Banyindu, Banyamulenge, Bavira ou encore les Bafuliiru. Pendant toute la journée de ce mercredi, les communautés ont dévoilé leurs cahiers de charge en vue d’identifier le niveau de leurs différends. 

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer