Sud-Kivu : la Dynamique pour la Démocratie au Congo (DDC) met le cap sur les élections locales

Le parti politique Dynamique pour la Démocratie au Congo (DDC) se projette vers les élections locales, municipales et locales.

C’est ce que révèle le mandataire de ce parti dans la province du Sud-Kivu qui s’est confié à Laprunellerdc.info.

Celui-ci qui estime que son parti a un bilan largement positif pour les 8 années d’existence, annonce que la priorité est actuellement la préparation des élections locales, municipales et urbaines qui doivent être en principe organisées en République Démocratique du Congo mais également les élections générales de 2023.

C’est d’ailleurs dans ce sens que l’implantation de ce parti a commencé dans le Sud-Kivu en commençant par les communes de Bukavu.

 «8 ans après, nous voulons nous imposer sur le terrain avec notamment avec ces élections locales qui pointent à l’horizon. Non seulement pour la province du Sud-Kivu mais aussi sur l’étendue de la République. Il faut également bien asseoir le parti en province pour qu’en 2023, le parti occupe une bonne position en terme de représentativité à l’Assemblée Nationale, au Sénat, dans les Assemblées Provinciales et dans les institutions locales » explique le professeur Bernard Hangi. 

Le mandataire de ce parti au niveau provincial se réjouit également que son parti soit installé sur l’ensemble des provinces de l’ancienne configuration administrative.

Ce parti dirigé par Ingele Ifoto au niveau national invite les habitants du Sud-Kivu à « s’approprier » le parti en vue de se battre pour le bien-être des congolais dans le Front Commun pour le Congo, la plateforme de l’ancien président Joseph Kabila. Pour arriver à cette appropriation, le professeur Hangi annonce la stratégie “ménage par ménage” pour connaître la DDC.

Jean-Luc M. 

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )