ActualitéSantéSécuritéSociétéUncategorized

Bukavu: des jeunes artistes marquent les 25 ans d’action humanitaire du CICR au Kivu

Des jeunes artistes du Nord et Sud-Kivu viennent de réaliser plusieurs œuvres artistiques pour représenter et exprimer leur perception de 25 ans d’action humanitaire du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) au Sud-Kivu.

Ces œuvres ont été présentées pour la première fois au cours d’une activité culturelle ce jeudi 22 août 2019 devant des centaines des personnes au collège Alfajiri à Bukavu, au Sud-Kivu.

«Cela fait 25 ans que le CICR aide les personnes affectées par les conflits armés et les violences au Sud-Kivu. Un quart de siècle c’est long, c’est trop long, c’est toute une génération de jeunes qui ont vécu toute leur vie en situation de guerre. » a déclaré Serge Zogg, chef de la sous-délégation du CICR à Bukavu.

Au cours des 25 dernières années, le CICR a soutenu la mise en oeuvre du Droit International Humanitaire. Il a également assuré la promotion du dit droit qui vise à protéger la vie et la dignité humaine pendant les conflits armés, ainsi qu’à prévenir et à atténuer les souffrances causées par la guerre.

Avec l’aide des volontaires de la CRRDC, le CICR a distribué de la nourriture, des moyens de production agricole et des biens essentiels de ménage à des milliers des personnes déplacées et familles d’accueil. Des nombreux malades et blessés par armes ont été pris en charge gratuitement dans les centres de santé soutenus par le CICR et reçus des soins chirurgicaux à l’hôpital Général de Référence de Bukavu. Des milliers des points d’eau et sources ont été aménagés facilitant ainsi l’accès à l’eau potable à des nombreuses communautés affectées.

Grâce à la bonne collaboration avec la CRRDC, le CICR explique que des nouvelles familiales ont été échangées entre les personnes séparées et des milliers d’enfants séparés à cause des conflits ont été réunifiés avec leurs proches.  Des milliers de personnes privées de liberté en lien avec les conflits ont également été visitées par les délégués du CICR.

« Nous continuerons à soulager les souffrances des victimes des conflits au Kivu, mais la spirale de la violence et des violations contre les populations du Sud-Kivu doit cesser !» a ajouté Serge Zogg.

Cette année marque le 70ème anniversaire de la signature des conventions de Genève, qui protègent les populations civiles en cas de conflit armé et fixe les limites à respecter dans la conduite des hostilités.  Au Sud-Kivu, le CICR entretient un dialogue permanent avec toutes les personnes impliquées dans le conflit, afin de leur rappeler leur obligation de respecter les règles qui doivent s’appliquer dans le combat.

La Rédaction

 

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer