Sud-Kivu: sévère mise en garde de Me Ephrem Iragi à tous ceux qui tenteraient d’ouvrir un bureau bis de l’AFDC-A en province

«Au regard  du protocole d’accord créant le Regroupement politique et électoral AFDC-A, le Président National de l’AFDC est automatiquement le Président National du Regroupement AFDC-A et mutatis mutandis pour les autres organes dont les Comités Fédéraux à travers le Pays. A l’analyse des faits, il se dégage que ne peut engager l’AFDC-A auprès des tiers que l’Honorable Bahati Lukwebo au Pays et en Province, Monsieur Théodore Chamunani Ruhamanyi. Ces derniers peuvent chacun déléguer le pouvoir par intérim en cas de besoin»

C’est en tout cas ce que rappelle l’avocat Ephrem Iragi, Porte-parole près le Président Fédéral de l’AFDC-A au Sud-Kivu à tous ceux qui tenteraient d’engager le parti AFDC ou encore le regroupement AFDC sans l’aval des responsables cités.

Celui-ci pense que cette précision s’avère nécessaire au regard du fait qu’il y aurait un groupe des gens dont deux députés Provinciaux et quelques autres compatriotes apparus dernièrement sur une photo qui a fait polémique sur la toile ces derniers jours et dont un d’entre eux s’est auto proclamé Secrétaire Interfédéral dans certains medias et dans les réseaux sociaux comme Président Fédéral de l’AFDC-A.

«Nous en appelons à la responsabilité, et respectons le choix des uns et des autres mais refusons catégoriquement d’assister impuissamment à l’escroquerie politique au grand jour et alertons notre base, les militants et militantes partout en Province à se tenir prêt pour défendre notre Alma Mater même au prix du sacrifice suprême» appelle Ephrem Iragi.

La Fédération du Sud-Kivu précise que pour rien au monde, elle ne cautionnera ni ne laissera faire à ses détracteurs «commandités par les ennemis de l’honorable Bahati Lukwebo », et averti que quiconque, de n’importe quelle taille, couleur, etc. qui s’aventurera à vouloir ouvrir un bureau bis de l’AFDC-A au Sud-Kivu aura tous les fondateurs, les cadres, les militants, les sympathisants,  tous les amis et admirateurs de l’AFDC-A sur son chemin.

«Il est bon de faire  la politique, mais il est mieux de faire la politique avec honnêteté,  nous savons que des réunions se tiennent, les unes dans des hôtels de la place et d’autres chez certaines personnalités pour envisager la possibilité de débaucher nos cadres en Province, d’implanter un nouveau siège de l’AFDC-A et pour d’autres fins que nous connaissons parfaitement bien déjà. Étant démocrates, nous respectons même dans les moindres détails, quiconque voudra prendre position contraire à la nôtre mais lui refusons d’utiliser nos emblèmes, insignes, sigles, drapeaux etc. pour se faire prévaloir au près des tiers comme étant de l’AFDC-A. Il peut donc s’en aller en paix et lui souhaitons fructueuse carrière dans la vie. Faire le contraire sera considéré comme une provocation pure et simple et nous nous emploierons par toutes les voies de droit à stopper son aventure » averti ce communicateur du parti de Lukwebo.

Celui-ci pense que ce message vaut dernier avertissement pour tous ceux et toutes celles, bien identifiés qui utiliseront AFDC-A en dehors du cadre statutaire et légal.

Il affirme également que la Fédération du Sud-Kivu reste à l’écoute de ses membres et s’engage à bâtir dans la paix, l’harmonie, la cohésion, l’unité et l’amour avec tous les amis de la paix et du développement de la Province du Sud-Kivu et de la RDC.

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • […] Lire aussi: https://www.laprunellerdc.info/2019/09/25/sud-kivu-severe-mise-en-garde-de-me-ephrem-iragi-a-tous-ce… […]

  • Disqus ( )