RDC: Mukwege dément soutenir un quelconque candidat à la présidentielle

C’est à travers un communiqué que le service de communication du docteur Mukwege rappelle ce mercredi 26 septembre 2018 que le docteur Denis Mukwege n’a jamais changé sa position sur la situation actuelle au Pays.

Un communiqué qui vient, lit-on, apporter un démenti formel aux bruits sur un éventuel soutien à un quelconque candidat président de la République pour la présidentielle de Décembre 2018 en RDC.

Pour le Docteur Mukwege, rappelle son Directeur de Communication, ce n’est pas le changement d’hommes qu’il faut mais un changement de système. Un système qui ne peut pas changer à travers les élections actuelles. Celui-ci rappelle sa position d’une transition sans Kabila en vue d’organiser des élections crédibles en RDC.

« Le Dr Mukwege n’a jamais changé d’un iota sa position par rapport à la situation politique de la République Démocratique du Congo.  Il est persuadé que la priorité est de changer le système de gouvernance et non pas seulement les hommes. De ce fait, nous portons un démenti formel sur un soutien éventuel à un certain candidat comme cela a été diffusé, en ce jour, dans les médias sociaux. Le Dr Mukwege invite le peuple congolais à s’inscrire dans la démarche d’une transition citoyenne pour construire ensemble les fondements d’une nouvelle société de paix, de justice sociale et de démocratie. Il est convaincu que sans changement de système de gouvernance, les mêmes acteurs produiront les mêmes résultats et pérenniseront la médiocrité » écrit Crispin Kashale.

Pour rappel, le professeur Denis Mukwege a réitéré son désaveu à l’égard du pouvoir de Joseph Kabila, et la compétence de celui-ci à conduire le pays vers des élections crédibles, libres et transparentes. Lors de la conférence de presse qu’il a animée, le mardi 7 août 2018 à Panzi, Denis Mukwege a déballé son pessimisme quant à la bonne passation des élections sous l’égide de Joseph Kabila et a, par la suite, ravivé la flamme de la transition citoyenne.

Par ailleurs, le médecin de Panzi n’octroie aucun crédit au processus électoral en cours. Témoin du déboire ayant découlé des épisodes électoraux précédents, Denis  Mukwege reconnait en l’exploit de l’occurrence des élections crédibles, un réel miracle, auquel il ne se permet pas de croire.

« Au vu de ces faits, je ne crois pas en ce miracle-là. Tout est mis en œuvre soit pour ne pas organiser les élections, soit pour tricher », avait-t-il affirmé.

La Rédaction

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )