ActualitéSécuritéUncategorized

Sud-Kivu : la société civile s’inquiète de la situation sécuritaire

Le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu alerte sur la situation sécuritaire inquiétante que traverse la province du Sud-Kivu, ces derniers mois.

Dans une interview à Laprunellerdc.info, le président de cette structure citoyenne Me Patient Bashombe se dit préoccupé par l’insécurité grandissante qui sévit actuellement en province. Il indique ne pas comprendre comment la province peut sombrer dans l’insécurité totale à ce point.

Patient Bashombe cite par exemple la plaine de la Ruzizi où les paisibles citoyens sont dit-il, abandonnés à leur triste sort avec beaucoup des cas d’insécurité répertoriés  dans cette partie Sud-Sud de la province. Il pense que des stratégies pourront être prises par les forces de défense et de sécurité en province mais aussi de penser urgemment à l’amélioration des conditions de vie des forces de sécurité.

« La situation sécuritaire est préoccupante dans la ville de Bukavu et dans les huit territoires qui composent la province du Sud-Kivu, et c’est très inquiétant  surtout les derniers cas dans la plaine de la Ruzizi mais également ces kidnapping qui ne s’arrêtent pas. C’est chaque jour qu’on ramasse des corps sans vie dans la ville et tout ça appel à un sens  responsabilité de ceux qui gèrent la question sécuritaire en province et nous voulons en appeler à l’implication tous azimuts de ceux qui sont sensé sécuriser la population par ce que nous constatons que ça ne va pas et donc la situation doit être claire. Nous sommes prêts à collaborer nous comme société civile, comme population avec les services  de sécurité pour mettre fin à cette situation d’insécurité qui ne cesse  de créer des victimes parmi nous la population. Nous voulons savoir ce qui est à la base de cette insécurité par ce qu’il y a eu une opération tujikinge qui a été mise sur pied ; déclenchée par le gouverneur et nous avons accompagné comme société civile et nous trouvons que ça n’a pas arrêté l’hémorragie. Alors il faut creuser encore les vraies causes de cette insécurité par ce que c’est peut-être qu’on  n’a pas situé les vraies causes de cette insécurité et il faut alors les creuser  et raison pour laquelle nous avons dit être prêt à collaborer avec les services de sécurité pour juguler l’insécurité dans la ville, dans la province » dit Patient Bashombe.

La ville de Bukavu et la province du Sud-Kivu sont confrontées à la montée de l’insécurité ces derniers mois.

Pillages, braquages, enlèvements,  meurtres, attaques à mains armées, etc sont des mots qui reviennent en force sur les titres des journaux  quotidiennement.

Les responsables  militaires et provinciales ont affiché leur fermeté par rapport à tous ces bandits qui sèment terreur et  morts dans la province en promettant des actions sérieuses. Des opérations qui tardent à trouver une solution définitive à ce problème.

Jonas Kasula Arsène

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Share on Google+
Google+
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer