ActualitéPolitiqueUncategorized

Retrait de Fatshi de l’accord de Genève : à Bukavu, un candidat député national démissionne de l’UDPS

 Aganze Cibembe Juste, candidat député national de la circonscription électorale de Bukavu pour le compte de l’UDPS a décidé de démissionner de son parti à la suite du retrait de Félix Tshisekedi de l’accord de Genève, signé dimanche dernier par les leaders de l’opposition politique en RDC.

Dans une correspondance plutôt pas tendre envers le président national de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social et  adressée au secrétaire Général de ce parti politique, ce candidat dénonce ce volte-face. « nous nous rendons compte qu’il n’y a rien de démocratique et de Mature dans la lutte menée par notre ex parti et votre actuel parti, UDPS/Tshisekedi » dit-il.

Il estime par ailleurs que ce parti dans lequel il a voulu proposer des alternatives pour le changement, défendre les intérêts du peuple l’a « pour la Nième  fois surpris faisant preuve de manque de direction et suprématie des intérêts égoïstes individuels des responsables du parti ».

 « Après mure réflexion et profonde méditation, nous nous sentons idéologiquement et éthiquement très éloignés des va«leurs opportunistes défendues à la girouette par ce parti politique. Nous nous rendons compte que ce parti politique n’est pas capable avec son leadership extrêmement chancelant et instable ni de respecter sa signature ou d’honorer sa dénomination (Union des Démocrates), à notre humble avis il est urgent que vous fournissiez des efforts nécessaires pour comprendre le nom de votre parti politique avant de vous placer trop bas sur l’échelle humaine en revenant sans scrupule sur un engagement libre et solennel (la signature de l’accord de Genève sur le candidat commun de l’opposition) » écrivent Aganze Cibembe Juste et son premier suppléant.

« Un président de la République » poursuit-il, « doit faire preuve d’un sens élevé de maturité, d’intégrité et d’honneur, et ceci manque cruellement au leader du parti et aux forces qui contrôlent ce parti, car demain il sera contraint de vivre dans un environnement intensif à décisions très complexes. Imagine l’effet sur l’avenir du pays d’un homme d’état qui viole facilement ses engagements solennels ».

Celui-ci félicite par ailleurs Martin Fayulu et les leaders d’opposition autres que Félix et Kamerhe qu’il qualifie de leaders« puissants et authentiques de l’opposition vraie ».

A lire aussi: http://www.laprunellerdc.info/2017/08/22/aganze-cibembe-29-ans-candidat-gouverneur-du-sud-kivu-le-jeune-loup-sort-de-sa-taniere-portrait/

 Cette décision de Félix Tshisekedi n’a visiblement pas plu à d’autres alliés de ce parti politique d’opposition. Dans une sortie médiatique, le secrétaire général du Parti Congolais pour le Progrès (PCP) avait, bien avant la décision de Fatshi,  félicité le courage des leaders de l’opposition. « La décision de retrait de l’accord de Genève  nous met dans l’embarras » reconnait un autre cadre de ce parti politique allié de l’UDPS.

Pour rappel, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe ont retiré lundi dernier leurs signatures de l’accord de Genève signé quelques heures plus tôt entre les principaux leaders de l’opposition.

Dans cet accord, Martin Fayulu avait été choisi comme candidat commun de l’opposition à la prochaine présidentielle prévue à la fin de l’année en cours. Des décisions diversement commentées dans l’opinion du Sud-Kivu et de la RDC.

Thomas Uzima

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer