ActualitéPolitiqueSociétéUncategorized

Législatives nationales: Georges Kibonge conteste les résultats de Mwenga et va en justice

Georges Kibonge, Candidat aux législatives nationales dans la circonscription électorale de Mwenga conteste les résultats provisoires de l’élection tels que publiés par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Georges Kibonge annonce avoir saisi la cour constitutionnelle  pour que les résultats du territoire des Mwenga « reflètent réellement la volonté du peuple » exprimée à travers l’élection du 30 décembre dernier.

A en croire ce candidat issu du parti politique «PANADER » du regroupement politique ABCE plusieurs candidats ont usé de leur  pouvoir  pour influencer  la centrale électorale de proclamer les résultats des urnes avant même que tous les procès-verbaux ne soient intégralement entre les mains de la CENI.

Il cite le cas illustratif de la chefferie d’Itombwe où selon lui, avant même que les bulletins et procès-verbaux n’arrivent au Centre Local de Compilation des résultats, la CENI avait  déjà publié les résultats des législatives nationales.

Il se plaint également de la non publication de nombre des voix des listes obtenues par regroupement.

D’autres griefs  pèsent sur  la CENI  au sujet de l’éligibilité des  chefs de chefferies ndlr les mwamis   qui selon la loi électorale ne doivent pas être candidats. Il pense que cette « fuite en avant » de la part de l’organe qui organise les élections semble surprendre tout le monde et va en violation de la loi électorale qui stipule  que seul les résultats issus du comptage  manuel devraient être pris en compte « contrairement à ce que la ceni a fait ».

Georges Kibonge pense que la  CENI doit revenir à la raison en recomptant  les bulletins de votes  pour le compte du territoire de Mwenga tout  en mettant à la disposition de ses témoins de PV dans le but de renforcer la confiance envers cette  institution.

Le Secrétaire Exécutif Provincial de la CENI, Gaudens Maheshe a promis réagir incessamment à toutes ces craintes ; entre temps il conseille aux candidats ne se sentant pas convaincus des résultats issus des urnes  de faire recours à la cour constitutionnelle pour le cas des élections législatives nationales et pour les provinciales de se référer à la cour d’appel de Bukavu.

Rappelons que des manifestations similaires liées à la contestation  des résultats des élections législatives du 30 décembre 2018 se sont observées  à Fizi où des manifestants ont doutés de l’élection du directeur de cabinet du chef de l’Etat Néhémie Mwilanya à la députation nationale pour le compte du territoire de Fizi. La même situation a été observée à Uvira toujours au Sud-Kivu.

Ronely Ntibonera

Partager cet article
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer