ActualitéJusticePolitiqueUncategorized

Sud-Kivu: «le fait de monnayer vos voix, est érigé en infraction par la loi pénale congolaise» (Magistrat Blaise Lubumbu aux députés provinciaux)

La justice est prête à sévir au cas où les députés provinciaux sont impliqués dans le monnaye de leurs votes dans le cadre des élections sénatoriales et du Gouverneur au Sud-Kivu.

Cet avertissement du 1er substitut du procureur de la République près le tribunal de grande instance de Bukavu a été fait lors de la rencontre entre l’archevêque de Bukavu et les députés provinciaux du Sud-Kivu, dans la salle Kaningu de l’archevêché de Bukavu ce dimanche 24 février 2019.

Pour Blaise Lumbumbu Nyembo, la corruption et la concussion sont réprimées par la loi pénale congolaise et la justice n’hésitera pas à se saisir des pareils cas.

 «Nous avons appris par la voix des ondes qu’à Kinshasa ce vote se monnaye. Est-ce que c’est le cas ici chez-nous dans la province du Sud-Kivu ? Si c’est le cas (ce n’est pas pour faire peur aux députés) mais qu’ils sachent que nous justice nous avons les yeux grandement ouverts. Parce que vous êtes des députés du changement. Donnez le ton pour que cette province démarre. Elisez en âme en conscience, non pas pour marchander vos votes en élisant un gouvernement sérieux capable de pouvoir relever le défi que la population Sud Kivutienne attend. Elisez les sénateurs qui vont nous représenter valablement, représenter et porter haut la voix de la population Sud-Kivutienne parce que le fait de monnayer vos voix, c’est érigé en infraction par la loi pénale congolaise. C’est soit la concussion, c’est soit la corruption. Évitez chers députés de tomber là-dedans, parce que nous vous regardons et la justice ne va pas vous ratez.  Je ne vous fais pas peur » a dit le 1er substitut du procureur près le parquet de grande instance de Bukavu lors de cette rencontre.

Des allégations de monnayage des votes des députés provinciaux dans le cadre des élections sénateurs et des Gouverneurs sont rapportées sur toute l’étendue de la République. Certains candidats sénateurs avaient d’ailleurs de désister pour dénoncer cette pratique de corruption. Des députés provinciaux demanderaient dans certaines provinces entre 20.000 dollars et 50.000 dollars en échange de leur voix aux Sénatoriales. Des structures de la société Civile appellent d’ailleurs à changer le mode du vote des Gouverneurs et sénateurs pour qu’ils soient élus au suffrage direct pour entre autre décourager ces pratiques.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer