ActualitéNobel 2018SantéSociétéUncategorized

Viol élève de 13 ans: «Ce crime odieux illustre les dérives de la permissivité et de l’impunité qui gangrènent notre société » (Mukwege)

Le prix Nobel de la Paix 2018 et médecin-Directeur de l’hôpital de Panzi, le Docteur Mukwege a exprimé « sa vive indignation » après le viol commis sur une mineure de 13 ans par ses camarades du Collège Révérend Kim à Kinshasa le 17 mai dernier.

Pour ce célèbre gynécologue congolais, «ce crime odieux illustre les dérives de la permissivité et de l’impunité qui gangrènent notre société ».

Félicitant ceux qui se sont mobilisés contre cet acte, il appelle à briser cette spirale de violences au pays.

«J’exprime ma compassion à la victime, à la famille et réitère mon appel pour la lutte contre les violences sexuelles sous toutes leurs formes en République Démocratique du Congo. Il faut briser cette spirale de violences et protéger la dignité de chaque congolaise et congolais. Nous félicitons les compatriotes qui se sont mobilisés contre cet acte de barbarie» dit le docteur Mukwege, dans un communiqué publié sur le site de la Fondation Panzi.

Pour rappel, il s’agit d’une affaire qui concerne 7 élèves accusés d’avoir violé leur camarade de 13 ans, tous du collège Révérend Kim dans la commune de Lingwala à Kinshasa, le 17 mai 2019. La victime é été droguée et les scènes du viol filmées et partagées sur les réseaux sociaux à partir d’un appartement dans la commune de la Gombe.

Amenés en justice, un adolescent de 17 ans a été condamné à cinq ans de prison et un autre de 16 ans au paiement par ses parents d’une somme de 10.000 dollars américains. 5 autres avaient été acquittés le 17 juin dernier par le Tribunal pour enfant à la Maison communale de Kinshasa.

Ce verdict a scandalisé plusieurs associations et défenseurs des droits de l’homme au pays qui se mobilisent pour voir clair dans ce dossier.

C’est d’ailleurs dans ce contexte que la conseillère spéciale du chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles, du genre et de la jeunesse, Chantal Yelu Mulop, a rencontré la présidente de l’Assemblée nationale de la RDC, Jeanine Mabunda, mercredi 19 juin.

Adonis Lubambo

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer