ActualitéPolitiqueSécuritéSociétéUncategorized

Walungu : devant les habitants d’Ikoma, le député national Amato Bayubasire appelle à se désolidariser des bandits

Le député National, élu de la circonscription électorale de Walungu Amato Bayubasire rencontre depuis plusieurs jours ses électeurs. Ceci dans le cadre de ses vacances parlementaires débutées il y a peu.

Dans plusieurs groupements du territoire de Walungu, la démarche est principalement la même : parler de son travail en tant qu’élu du peuple depuis quelques mois à Kinshasa et recueillir les difficultés et autres besoins de sa base.

A l’étape du groupement d’Ikoma, ce cadre de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC)  a rencontré des milliers d’habitants de Ibamba et Ibinza.

Deux meetings au cours desquels les habitants ont décrié l’insécurité devenue endémique dans la région avec le récent meurtre de deux personnes et des attaques répétitives des personnes armées.

A Ibamba et Ikoma, Amato Bayubasire a condamné fermement cette insécurité mais il a relevé que la lutte contre l’insécurité est une affaire de tous.  Aux habitants, il a par exemple demandé de dénoncer tous les semeurs des troubles connus dans la société et qui bénéficient parfois de la complicité de certains habitants.

Le député national Amato Bayubasire accueilli par des pas de danse par des habitants. Ph. Laprunellerdc.info

«S’il y a certains de nos enfants qui sont impliqués dans l’insécurité à Ikoma, nous devons les dénoncer et les sensibiliser à abandonner cette voie qui fait du mal dans l’entité parce que c’est encore certains d’entre nous qui cachons ces malfaiteurs dans nos maisons» a-t-il insisté, appelant d’ailleurs, séances tenante au téléphone, l’administrateur de Walungu pour qu’il sollicite le renforcement des éléments de la Police Nationale Congolaise dans cette entité.

A Ibinza, le député national s’est également imprégné de l’évolution des travaux de construction du centre de santé et de la maternité d’Ibinza. Infrastructures en construction dans le cadre des 100 premiers jours du président de la République Démocratique du Congo. Des travaux qui avancent normalement à la satisfaction des habitants.

des habitants à l’écoute de Amato Bayubasire. Ph. Laprunellerdc.info

Au-delà de l’insécurité et des infrastructures sanitaires, le député national Amato Bayubasire est revenu sur l’actualité politique de l’heure en République Démocratique du Congo par rapport au processus de désignation du premier ministre et la formation du gouvernement. Un gouvernement qui tarde à venir à cause de différentes tractations initiées par les deux camps, a-t-il expliqué.

Celui-ci a vivement expliqué à ses électeurs que c’est aussi parce que le président de la République a décidé d’avoir un regard sur cette question afin que tout celui qui sera nommé reflète véritablement le changement qu’il veut pour le bien-être des congolais.

«Nous, nous sommes votre porte-voix et c’est ce gouvernement qui doit répondre à vos besoins» a-t-il rappelé, promettant de veiller sur les intérêts de ses électeurs.

 Des habitants sur le lieu des meetings ont apprécié la démarche du député national qui est parmi les rares à retourner à la base pour écouter les problèmes des habitants. Ils espèrent par ailleurs que cet élan du député Amato va se poursuivre durant toutes les années de son mandat.

Vital Kamerhe saluant des habitants de hauts des maisons à Ikoma. Ph. Laprunellerdc.info

Amato Bayubasire rassure : aucune raison ne peut le couper avec les enfants de Walungu qui l’ont élu et qui ont « défendu sa victoire » lors de la récente invalidation par la Cour Constitutionnelle. « Vous m’avez protégé et je vous protégerez également en vous défendant» a-t-il dit.

Cette tournée dans le territoire de Walungu se poursuit ce vendredi 12 juillet 2019 avec l’étape du Sud Sud de Walungu. C’est notamment Tubimbi et environs.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer