Élection du gouverneur au Sankuru : le mal aimé des internautes a perdu

L’échec de Lambert Mende aux élections de gouverneur de la province du Sankuru, ce samedi 20 juillet 2019, alimente un climat de liesse dans le milieu d’internautes congolais. Nombreux usagers des réseaux sociaux jubilent la défenestration du défenseur attitré de l’ancien président Joseph Kabila sur les médias.

C’est visiblement venu le moment où les internautes congolais doivent déchaîner leur vengeance vis-à-vis des dignitaires du régime de Kabila. Et le premier en date, à subir la riposte, c’est bien Lambert Mende Omalanga. La défaite de l’élu de Lodja est perçue comme une victoire dans le camp de ses détracteurs qui n’attendaient que cela pour se moquer de lui.

Après une ribambelle de reports, les élections ont enfin eu lieu au Sankuru ; et le perdant c’est bien l’homme qu’on aime voir à terre, après plusieurs années dans les airs. Après l’histoire du diamant, qui a traîné Lambert Mende dans les gants de la Police, cette défaite aux élections de plus concret ce dont ont longtemps rêvé les utilisateurs des réseaux sociaux, et autres outils modernes de communication.

« C’est le début du commencement. Chute aux enfers assurée. La vérité nous rattrape toujours », s’est réjoui un internaute,  soucié de voir l’homme de Lodja plus bas que son actuelle position.

«Au Sankuru, le grand moqueur de l’histoire politique de la RDC Lambert Mende vient d’être cuit. Sans honte il accuse même ses frères du FCC de l’avoir trahi », a commenté un notre internaute, soulagé que le Front Commun pour le Congo ait trahi l’un des siens.

D’autres allument la mèche par des rumeurs sans fondement. Se moquant des propos de l’ancien ministre de communication et media, où il a  décrié la corruption de ses collègues du FCC, des utilisateurs de Facebook donnent Lambert  Mende gravement malade, et même en situation d’urgence clinique.

« Le tshaku national est en soins intensifs », tente follement de propager certains détracteurs de l’ancien défenseur de Kabila aux médias. Ce qui du reste n’est que n’a aucune véracité.

Le « Tshaku national », comme aiment le surnommer certains internautes, est en effet le mal aimé des internautes pour le rôle qu’il a pu jouer [ou qui lui a été attribué à tort] durant les dernières années du pouvoir de Joseph Kabila. Le record de sorties médiatiques qu’il a faites lui a  certes valu de l’estime aux yeux de son patron, mais a terni son image devant nombreux de ses compatriotes.

Cependant, le plus grand péché de monsieur Mende ne réside en ses sorties médiatiques. Depuis 2016, Monsieur Mende a fait la Une des débats publics quand, dans le but de bien servir son maître, il s’employait à restreindre le domaine de la communication moderne. A plusieurs reprises, il a été reproché à Monsieur Lambert Mende d’avoir ordonné la coupure d’internet et le brouillage [voire la coupure] des signaux des médias internationaux sur l’étendue du territoire national.

Pour cette attitude, que des internautes considèrent comme un péché, il est suggéré à Mende de se repentir devant la divinité afin de se réconcilier avec le peuple de son pays. Mais, la repentance lui suggéré risque de ne pas être aussi simple d’exécution, car il s’agit de se racheter au prix du double de la fortune qu’il amassée durant les années qu’il a passées au pouvoir.

« Il faudra que MENDE se repente et donne sa vie à Christ en remboursant le double de tout ce qu’il a volé au peuple congolais mais aussi en demandant pardon à toutes ses moqueries », suggère un internaute.

Mukumadi, la nouvelle star des réseaux sociaux

La détraction des internautes à l’égard de Mende a fait émerger un nom initialement inconnu du public congolais. Joseph-Stéphane Mukumadi, le nouveau gouverneur, n’a pas attendu plus longtemps pour s’effrayer une place dans les cœurs de ses compatriotes. En réalité, dans les quelques heures qui ont suivi son élection, Mukumadi n’a rien fait pour mériter la confiance des internautes, si ce n’est la haine de ceux-ci à l’égard de son adversaire ; l’homme dont l’élection donnerait du hoquet aux usagers des Smartphones et ordinateur.

« Stéphane Mukumadi vient de remporter l’élection du gouverneur au SANKURU, félicitations Monsieur le gouverneur », a étonnamment publié un internaute du Kivu, qui n’a aucun souvenir du passé du nouveau gouverneur du Sankuru.

D’autres internautes voient en Stéphane Mukumadi un envoyé de Dieu pour sanctionner Lambert Mende pour “le mal” qu’il aurait commis ; ce qui reste une allégation tendancieuse et sans fondement logique.

Après plusieurs reports du scrutin, l’assemblée provinciale du Sankuru a tranché en défaveur du candidat Lambert Mende du Front Commun pour le Congo. Etant face à un candidat indépendant, Mende n’a reçu que 8 voix [contre 17 pour son challenger]. Cette décision des élus du Sankuru a contredit toute forme de pronostic ; car nul ne prédisait l’échec de monsieur Mende dans un fief qui lui est naturellement acquis. Ce revirement n’a cependant pas déplu aux différents usagers des réseaux sociaux qui visiblement en voulaient à Mende à en mourir.

Cette joie des internautes ne devrait donc être occultée que par une décision du premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba de reconduire Mende Omalanga dans sa future équipe gouvernementale.

John Achiza

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )