Nord-Kivu : « ce n’est pas le tribalisme qui est à la base de l’insécurité à Rugari » (JP. Segihobe)

Le député National Jean Paul Segihobe élu du territoire de Rutshuru est arrivé à Goma ce dimanche 28 juillet 2019.

Cet élu de Rutshuru dit venir réconforter sa base  avec un message de paix et d’espoir après les dernières tueries qui se sont fait observées à Rugari et dans le Bwito.

Il promet de mettre tout en marche pour frapper sur toutes les portes et sensibiliser les différentes couches sociales sur le problème d’insécurité dans le territoire de Rutshuru.

«Mon agenda pendant mes vacances en province du Nord-Kivu aussi rencontrer les autorités administratives et  politico-militaires, les personnes impliquées pour trouver une solution par apport à l’insécurité à Rugari et dans le Rutshuru en général. L’ethnie n’est pas à la base de l’insécurité à Rutshuru. L’ethnie est là contre elle-même, nul ne chassera l’autre bien sûr. On ne peut pas oublier l’ethnie, c’est intéressant dans le cadre de l’identité culturelle car la province du Nord-Kivu appartient à tous les congolais » indique Segihobe.

L’élu du territoire de Rutshuru appelle la population de Rutshuru à barrer la route à tous ces gens qui veulent constituer un frein pour le développement du territoire de Rutshuru en particulier et de la province du Nord-Kivu en général.

«Les gens ont tendance à exalter leur tribu. Nul n’a choisi de naître dans sa tribu, les gens oublient cela et nul n’est important que l’autre. Cette histoire de revenir aux ethnies nous rabaisse, nous devons briser les frontières à ces problèmes d’ethnies d’autant plus que ça ne nous amène nulle part dans le développement de notre chère province » insiste-t-il.

Ce professeur et enseignant d’université a tenu également à préciser sa position après avoir été élu en ce qui concerne l’enseignement.

«Je reste professeur, je ne peux pas laisser l’enseignement, l’enseignement fait partie de moi même, c’est grâce à cet enseignement et aux capacités que j’ai acquises que je suis ici.  C’est serait un suicide si je pouvais abandonner l’enseignement, les responsabilités que j’avais comme recteur ne sont plus mais comme professeur je ferai tout chez moi et à l’Université de Kinshasa où je suis affecté pour continuer avec la formation de la jeunesse car on la prépare pour demain » a-t-il ajouté.

Rappelons que ça fait de cela une année que cet ancien Directeur général de l’Université de Goma avait démissionné de son poste et a choisi d’aller vers l’hémicycle pour la défense des intérêts de sa base.

Freddy Ruvunangiza, depuis Goma

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )