Massacres à Beni: Achille Kapanga appelle les députés de la région à sécher les activités parlementaires

Achille Kapanga appelle les députés nationaux et provinciaux de cette partie de la province du Nord-Kivu à sécher les activités parlementaires pour exiger la fin de ces massacres dans la région des Beni.

Pour lui, les députés de la région de Beni n’ont pas raison de siéger dans les hémicycles (national et provincial) alors que ceux qui ont porté leur choix sur eux meurent tous les jours sans des mesures concrètes pour arrêter cet activisme des rebelles ADF.

Ce candidat parmi les meilleurs perdant des élections législatives provinciales en territoire de Beni ajoute que la population est tellement fatiguée des messages de condoléances de certains acteurs politiques de la région sans aucune solution à ce problème.

Maître Achille Kapanga recommande aux représentants du peuple qui ont vraiment le souci de la population de faire une véritable pression aux autorités du pays pour qu’elles trouvent solution aux problèmes de massacre de la population.

Il va même plus loin jusqu’à demander la destruction de la forêt située entre Nyaleke et Eringeti qui servirait de bastion aux groupes armés dont les ADF, car, selon lui, la vie humaine vaut mieux «que le soit disant patrimoine mondial ».

Cet avocat se dit très révolté de voir ses frères et sœurs massacrés comme des chiens « dans une guerre sans nom ».

« Trop c’est trop » conclut-il.

Fred Mastaki, depuis OICHA

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )