Bukavu : « Réveil des indignés » dénonce le « parrainage » des véhicules par des éléments de la PNC

Le mouvement citoyen « Réveil des indignés » vient de dénoncer ce mercredi 31 juillet le parrainage des véhicules par des éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) dans une lettre ouverte adressée au Gouverneur de la province, Théo Ngwabidje Kasi. 

Pour ce mouvement citoyen, il existe un système de parrainage des véhicules des particuliers par certains policiers pour échapper à tout contrôle.

« Chaque bénéficiaire doit verser 50 dollars par semaine au parrain ou à la marraine », écrit-il.

Pour « Réveil des indignés », un policier qui par malheur oserait arrêter un de ces véhicules protégés ou refuserait de le libérer, court le risque d’écoper une punition de 15 jours au cachot.

A titre illustratif il cite, les véhicules portant la consigne « Frankale » qui sont parrainés par le policier Kaulo Pongo.

« Les véhicules portant la mention « Musela hana homa » sont protégés par le sous-lieutenant Bulamba Amisi dit Pachiko et Wanaume Kazini par le policier Benoît petit-frère de Pachiko. Ceux qui portent la mention « Larh’oganze » sont parrainés par le major Maguy », peut-on lire sur le document.

En outre ceux portant la mention « Merci Seigneur » et « Yesu ni Jibu » sont parrainés par le policier Adumani Kaniki dit Doudou et le nommé Rams.

Disons que cette situation prive la province des frais liés à l’achat des différents documents des véhicules et que plusieurs bouclages organisés par les services de recouvrement n’apportent presque rien étant donné que la plus part des véhicules sont protégés par leurs parrains et marraines.

« Le commissariat provincial du Sud-Kivu n’est-il vraiment pas au courant de toutes ces bévues qui se passent au sein de son corps ? », s’interroge « Réveil des indignés ».

En attendant, c’est le silence radio du côté de la Police Nationale Congolaise et spécialement celle de Circulation Routière. 

Thomas Uzima

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • […] attendant, Réveil des Indignés continue à exiger le « parrainage » de plusieurs véhicules par des officiers de services de sécurité et des officiels puisse être […]

  • Disqus ( )