Bukavu: une manifestation pour soutenir la gratuité de l’éducation de base

Les organisations de la Société Civile du Sud-Kivu, les mouvements citoyens, enseignants, parents et autres partenaires de l’éducation ont manifesté ce premier Août 2019  sur différentes artères de la ville de Bukavu. Ces derniers revendiquent la fin de la prime et d’autres frais illégaux perçus par les autorités des différentes écoles de la place.

Patient Bashombe, président du bureau coordination de la Société Civile du Sud-Kivu indique qu’ils sont descendus dans la rue pour rappeler et pousser le président de la république à matérialiser la promesse tenue lors de la campagne électorale.

‘’Nous sommes venus ici pour rappeler la promesse du chef de l’état  son excellence Félix Antoine Tshisekedi qui a promis à la communauté congolaise que dès lors qu’il sera président de ce pays, aucun parent ne payera  la prime pour les enfants de l’école primaire. Nous voulons qu’à partir de la rentrée scolaire prochaine que le chef de l’Etat soit sérieux  non seulement à ce qu’il a promis à tout le peuple congolais, c’est à lorsque nous saurons que c’est un homme de parole, un homme qui dit et qui réalise ce qu’il a dit.’’ , indique-t-il.

début de la manifestation pour la gratuité de l’enseignement de base. Ph. Laprunellerdc.info

Bashombe regrette de constater que malgré la lettre d’information déposée il y a environ une semaine au gouvernorat, aucune autorité n’y été présente pour les accueillir. Il indique que cet acte ne peut en aucun cas les décourager et précise qu’ils vont poursuivre avec des manifestations jusqu’à ce que cette promesse soit effective.

‘’Nous sommes venus pour rencontrer le Gouverneur mais malheureusement nous trouvons que son bureau est fermé alors qu’il a su que nous serons là. Pendant plus de 7 jours nous avons introduit notre information. Qu’à cela ne tienne, nous allons continuer parce que nous avons beaucoup des stratégies entant que communauté, nous commençons aujourd’hui au Sud-Kivu, nous voulons que les autres provinces puissent nous emboîter les pas parce que c’est un droit pour tous les congolais. Aujourd’hui ce n’est que le début, désormais chaque jeudi nous allons organiser au moins une activité, (soit une marche soit un sit-in, soit une conférence de presse) mais nous aurons chaque jeudi une activité pour rappeler la gratuité de l’enseignement  de base, alors le jeudi prochain nous serons encore là. Nous voulons leur dire que le peuple congolais a tant souffert, nous payons les taxes, nous payons les impôts, les parents congolais sont devenus très pauvres. On doit payer les enseignants ; l’Etat doit prendre cette charge.’’ajoute patient Bashombe.

Signalons que cette marche est partie du bureau de coordination de la société civile situé sur avenue Kibombo pour chuter à Nyamoma au gouvernorat de province.   

Ibag Bagenda 

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )