Désobéissance fiscale à Beni: devant l’administrateur, les forces vives campent sur leur position

Les acteurs sociaux et ceux œuvrant dans le secteur économique ont réaffirmé leur volonté de poursuivre avec la désobéissance fiscale dans le territoire de Beni au Nord-Kivu.

Au cours d’une rencontre entre eux et l’administration du territoire ce mercredi 31 juillet 2019 dans la Salle Polyvalente Coopeco Manzali à OICHA, les deux parties n’ont pas trouvé un compromis.

Les opérateurs économiques qui étaient dans cet échange ont vraiment campé sur leur décision de désobéir au payement des taxes et impôts.

Le président de la Fédération des Entreprises du Congo centre négoce Monsieur Ézéchiel Kambale appelé tous les agents économiques de ne pas payer les taxes et impôts dans cette période où l’insécurité bat son plein en territoire de BENI ,

« Nous allons payer les taxes jusqu’à ce que le président de la république arrive à OICHA », a dit le président de la FEC.

Celui-ci précise  qu’il ne s’agit pas de la suppression des taxes mais plutôt d’une suspension jusqu’à l’arrivée du président Tshisekedi.

Concernant l’autre point à l’ordre du jour sur l’allumage du sur les places publiques, les avenues, ect ; l’administrateur Donat Kasereka Kibwana  qui était présent a pris acte de cette démarche et appelé sa population a adopté un comportement responsable autour de ce foyer du feu tout en rejetant les responsabilités aux forces vives.

L’administrateur du territoire de Beni s’est réservé de tous commentaires à l’issue de cet échange.

Pour rappel, la Société Civile de Beni a décidé de passer à plusieurs actions après le retour des actes de meurtres et enlèvements attribués aux ADF contre des populations civiles dans des villages et localités du territoire. Après des journées ville morte, les forces vives ont appelé également à la désobéissance fiscale mais aussi aux habitants de passer des nuits devant un feu allumé dehors dans chaque famille pour protester contre cette insécurité et exiger que le chef de l’Etat y arrive personnellement pour se rendre compte de la Situation sécuritaire volatile sur le terrain. 

Fred Mastaki, depuis OICHA

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )