Sud-Kivu: pas d’Ebola à Nyabibwe

Aucun cas déclaré positif d’Ebola à Nyabibwe et partout dans le territoire de Kalehe.

C’est ce qu’indiquent les résultats des examens du 1er  Août 2019 déjà disponibles depuis la soirée de ce Vendredi 02 Août 2019 et qui sont négatifs. Des résultats prélevés des échantillons d’un enseignant mort d’une hémorragie à Nyabibwe dans le groupement de Mbinga-Nord en territoire de Kalehe.

Selon la Société Civile locale, après la panique créée par la mort par hémorragie chronique d’un enseignant dans la soirée du 31 juillet 2019 au Centre Hospitalier de Nyabibwe, n’est à craindre. Les résultats venus de Goma démontrent que le concerné n’est pas mort d’Ebola.

«Même si rien n’est à craindre, la population est obligée de respecter les Conditions hygiéniques en évitant aussi la panique. La maladie à virus Ebola étant une guerre meurtrière dans notre Pays, la lutte à envisager contre elle  devrait faire l’objet d’une large Concertation à tous les niveaux par le Gouvernement, pour mettre toute les batteries en marche pour que tous les Services  de l’Etat  ainsi que toute la Société Civile et ses Composantes, se sentent réellement et pratiquement impliquées dans la mise en œuvre des stratégies efficaces pour en finir avec cette question EBOLA en RDC », appelle Delphin Birimbi, Président du Cadre Territorial de la Société Civile de Kalehe.

Pour rappel, une équipe de riposte a été déployée au centre de Nyabibwe dans le groupement de Mbinga-Nord dans le territoire de Kalehe au nord de la province du Sud-Kivu après la mort par hémorragie d’un enseignant ce mercredi 31 juillet.

« En alerte d’une probable maladie à Virus Ebola, l’équipe de riposte en provenance de Goma Nord-Nord est arrivée à Nyabibwe ce Jeudi matin 01 Août 2019 pour des examens appropriés et l’échantillon venait d’être envoyé d’urgence au laboratoire à l’HGR/Goma » expliquait à Laprunellerdc.info Delphin Birimbi, président du Cadre Territorial de Concertation de la Société Civile de Kalehe.

Au téléphone de LAprunellerdc.info, Delphin Birimbi expliquait que ce problème d’hémorragie est « chronique » dans la famille du disparu. Celui-ci révélait qu’il y a quelques mois, cet enseignant d’une école primaire de la place était encore hospitalisé suite à l’hémorragie.

Adonis Lubambo

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )