OICHA: la CRDH condamne le meurtre d’une jeune fille, élève au quartier Masosi et exige justice

D’après  des sources de l’ONGDH, Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), la nommée Gentille Kazimoto a été criblée des balles par un agent de l’ordre qui pourtant sensé la protéger aux environs de 20 heures au quartier Masosi, la nuit du samedi à ce dimanche.

La victime aurait été achevée par 4 balles dans sa tête, indique les sources médicales contactées par cette ONG.

La CRDH qualifie cet acte de « crime d’Etat » car ceux qui sont censés  protéger la population deviennent des bourreaux de cette dernière.

En outre, la CRDH exige justice et des enquêtes pour retrouver le vrai auteur du crime afin qu’il réponde de son acte criminel.

Pour la CRDH, il est inacceptable que les armes que la population achète à travers des impôts pour la sécuriser soient utilisées pour la tuer.

Contacté à ce sujet, le député provincial élu du territoire de Beni, Jean Paul Paluku Ngahangondi, condamne ce nouveau cas attribué, d’après la CRDH, aux agents de l’ordre.

Il exige aussi que justice soit faite.

Notons que ce nouveau cas d’assassinat est à la base d’une vive tension à OICHA ce dimanche matin.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )