Mambasa: des journées illimitées sans activité décrétées dès ce lundi pour exiger la relève des militaires impliqués dans les tracasseries et l’exploitation du bois

La société du groupement Bangole dans le territoire de Mambasa en province de l’Ituri vient de décréter dès ce lundi une série des journées illimitées sans activités jusqu’à ce que les autorités s’impliquent  pour mettre fin aux tracasseries militaires dans plusieurs axes de ce groupement depuis des années maintenant.

Par cette série des journées sans activité qui est illimitée, la société civile dénonce le rançonnement allant de 500 jusque 1500 Francs congolais que des militaires et/ou des policiers font payer aux habitants pour chaque traversée d’une barrière.

Loin des tracasseries routières, la société civile dénonce par la même action, le mauvais comportement de certains militaires et policiers qui ont abandonné leurs postes pour embrasser la carrière d’exploitation des bois dans cette partie du territoire de Mambasa.

Le mauvais traitement que réserve la société ENRA d’exploitation des bois aux autres exploitants dans cette partie en les qualifiant des « illégaux » alors que elle-même est « illégale », étant donné qu’un arrêté ministériel suspendant les activités de cette ONG existe, selon les acteurs sociaux.

La société civile propose un dialogue avec les autorités de cette entreprise pour qu’elle retourne dans le bon sens et de cesser des tracasseries à l’égard d’autres exploitants.

La société civile exige que les autorités militaires et policières qui ont déserté leurs différents postes pour l’exploitation des bois soient aussi relevées.

Kaseraka Sivamwenda, Président de cette structure citoyenne au niveau de Makumo, indique que la levée de ce mouvement illimité de grève sera conditionnée par la réponse à ces revendications.

Il appelle toute la population du dit groupement au respect de mot d’ordre pour arriver à aboutir à un succès dans cette lutte.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )