Beni: l’administrateur autorise finalement la marche de la Société civile de OICHA à la Monusco/Mavivi

L’administrateur du territoire de Beni est revenu sur sa décision interdisant la manifestation de la Société Civile ce mercredi 7 Août 2019.

Donat Kibwana Kasereka a finalement autorisé cette manifestation qui a pour objectif de dire Non à l’insécurité qui a élu domicile dans l’entité et qui fait quotidiennement des morts.

C’est après une réunion d’urgence qu’il vient de tenir à son bureau de travail.

Donat Kibwana Kasereka appelle les manifestants au respect de l’ordre.

Bien avant, ce même mardi, l’administrateur du territoire avait indiqué que la tenue de cette marche suivie d’un sit-in ne pouvait pas être autorisée au vu de la situation sécuritaire dans l’entité et la maladie à Virus Ebola. Il disait craindre une contamination.

Les forces vives du territoire de Beni elles avaient déjà confirmé leur sit-in au Quartier Général de la Mission de l’Organisation des Nations Unies (MONUSCO) à Mavivi à environs 15 Kilomètres de Oicha, chef-lieu du territoire ce mercredi 7 août.

Par cette nouvelle action de masse, les forces vives veulent dénoncer l’inefficacité de la  plus grande mission Onusienne au monde à épargner des vies humaines contre les tueries depuis plus de 20 ans dans la région de Beni. Elles souhaitent également que le chef de l’Etat Congolais arrive dans la région pour se rendre compte personnellement du désastre causé par cette insécurité attribuée généralement aux rebelles ougandais des ADF.

Les forces vives s’appuient sur l’article 26 de la constitution, qui garantit la liberté de manifestation. 

Fred Mastaki, depuis OICHA

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )