Mambasa-grève illimitée à Bangole: la société civile condamne des intimidations et interpellation de quelques activistes

Les activités sont de nouveau restées paralysées toute la journée du lundi 5 Août dans plusieurs agglomérations du groupement Bangole en territoire de Mambasa en Province de l’Ituri (Est de la RDCongo).

À la base, la population respecte le mot d’ordre de la société de la place qui a décrété dès le lundi une série des journées illimitées sans activités.

Par cette action, les forces vives exigent que les autorités s’impliquent pour mettre fin aux tracasseries militaires dans plusieurs axes de ce groupement depuis des années maintenant.

Faire une évaluation des activités de la société ENRA et dénoncer son traitement à l’égard d’autres exploitants de bois.

Mais aussi le mauvais comportement de certains militaires et policiers qui ont abandonné leurs postes pour la carrière d’exploitation de bois dans cette partie du territoire de Mambasa.

La société civile remercie la population pour avoir respecté son mot d’ordre.

Elle condamne cependant une mauvaise attitude de certains jeunes qui ont érigé des barricades dans les rues et avenues de plusieurs localités du dit groupement.

La société civile condamne aussi des interpellations qu’elle qualifie d’intimidation de la part des certaines autorités. 

«On vient d’interpeller un activiste des droits de l’homme répondant au nom de Kasereka Musienene à Matumbi et le transférer à Biakato, mais aussi nos journalistes locaux sont menacés d’arrestation pour avoir diffuser les informations concernant les activités de grève, Nous condamnons ce comportement et nous n’allons pas abandonner la lutte à cause des intimidations, nous allons arriver jusqu’au bout » indique Kaseraka Sivamwenda.

Le président de cette structure citoyenne au niveau de Makumo promet que la  grève sera levée quand leurs revendications trouveront échos chez les autorités politiques et militaires.

Pour la suite des journées sans activités, Kasekera Sivamwenda appelle toute la population du dit groupement au respect du mot d’ordre et des consignes de la non-violence pour arriver à aboutir à un succès dans cette lutte.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )