Kinshasa : les professeurs de l’UNIKIN déclenchent une grève sèche

Les professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) ont déclenché un mouvement de grève à partir de ce mercredi août et ce jusqu’à ce que le gouvernement réponde positivement à leurs doléances, annonce le professeur Michel Mabaka, rapporteur de l’Association des Professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN).

Il indique que de manière unanime, les professeurs ont décidé de la cessation de toutes les activités académiques et pédagogiques à l’UNIKIN et partout ailleurs où les professeurs de cette université enseignent.

« Notamment pas de cours, pas de session d’examen, pas de défense des mémoires des thèses et délibération » a-t-il dit.

Celui-ci note également qu’il n’y aura pas des réunions de conseil de faculté, des départements, jusqu’à « la satisfaction de toutes les revendications » des professeurs. « Il y a eu des promesses et des promesses, mais jusque là, il n’y a rien de palpable », a dit le professeur.

Les professeurs réclament entre autre, l’amélioration de leur rémunération au standard de l’UNESCO et le remboursement par le gouvernement du trop-perçu dans le dossier des véhicules qu’ils ont achetés à crédit.

Ils demandent également le paiement des cinq mois de manque à gagner de la prime du partenariat. Il s’agit en effet, des frais que le gouvernement devraient payer aux institutions qui ont perçu les frais académiques au taux de change de 93.000 FC pour 100 dollars américain alors que sur le marché le taux réel était de 165 000 FC.

Disons que ce mouvement de grève des enseignants vient s’ajouter à celui des magistrats.

Thomas Uzima

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )