Tuerie des civils à Beni :  « l’année scolaire prochaine risque d’être compromise » (Notabilité locale)

La notabilité de Beni craint que la prochaine année scolaire ne soit encore une fois compromise par des nouvelles attaques ADF dans la region.

La notabilité locale a encore en mémoire les perturbations de l’année scolaire qui touche à sa fin.

Pour la cause, elle demande aux Forces armées de fournir encore beaucoup plus d’efforts pour mettre fin à cette barbarie Adf, avant la prochaine rentrée scolaire prévue d’ici semptembre prochain.

Il s’agira d’épargner les élèves des nouvelles perturbations, qui, selon elle, joue négativement à la psychologie des élèves.

« Si ce qui vient de commencer continue comme ça, nous risquons encore une fois d’assister à une année presque blanche comme ce fut le cas cette année qui touche difficilement à sa fin après des moments des ruptures.Même les postes des soins médicaux peuvent fermés leurs portes. Nous rapellons au gouvernément que nous avons aussi le droit de vivre comme tout le monde, le droit de faire étudier nos enfants, et tout cela sera possible si nous accedons à nos champs.Nous demandons que l’armée fournisse encore d’efforts pour nous épargner de cette barbarie et permettre que nos enfants soient scolarisés sans peines, a expliqué à Laprunellerdc.info, Bukuka Makofi Gervais, l’un des notables de Beni.

Tout en condamnant cette nouvelle tuérie des masses, Bukuka Makofi, adresse ses condoléances aux familles attristées.

Notons que 6 civils ont de nouveau éte tués la nuit du mercedi à ce jeudi à Mbau-Kitaura par des ADF.

Ce nouveau massacre a été à la base d’une paralysie des activités en ville et territoire de Beni ce jeudi.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )