Tracasseries routières : la PNC annonce un «réaménagement» au sein de la PCR au Sud-Kivu

La Police Nationale Congolaise (PNC) dans la province du Sud-Kivu a annoncé ce samedi 10 Août 2019 un réaménagement au sein de la Police de Circulation Routière.

Selon une dépêche de la Presse Police, c’est dans le souci de lutter contre la tracasserie routière dans la ville de Bukavu en particulier et en général dans la province du Sud-Kivu.

Le commissaire provincial de la police, le Général Louis Second Karawa a décidé de retirer certains éléments de la police qui seraient à la base des tracasseries routières dans cette unité de la Police, apprend-on. 

Ces éléments retirés de la police de la circulation routière ont été affectés dans d’autres unités pour exercer d’autres fonctions. 

La Police estime que la mesure vise à réduire sensiblement les agents PCR sur la route et va s’étendre même dans les territoires pour la même cause.

«Cette décision s’inscrit dans le cadre du programme du Gouverneur de province qui avait promis de lutter contre les antivaleurs en province lors de son investiture à l’assemblée provinciale, il y a de cela quelques mois. Pour le commissaire divisionnaire adjoint  Louis Second Karawa, le retrait de ces éléments à la PCR se justifie par le fait qu’ils ont déjà passé un long moment dans cette unité, mais aussi il y avait déjà un conflit qui opposait ces policiers à certains usagers de la route » lit-on dans cette annonce.

Selon la Police, ce réaménagement ne concerne pas seulement la PCR mais aussi d’autres unités de la police.

«L’idée de cette mise en place ne date pas d’aujourd’hui, car depuis longtemps différentes réunions ont été faites avec le Gouverneur de province, les organisations de la société civile qui défendent les droits de l’homme » rappelle Louis Segond Karawa cité par la dépêche et qui appelle les différentes autorités à différents niveaux à éviter le trafic d’influence avec des véhicules sans documents.

Il appelle les propriétaires des engins roulants de se munir chacun de ses documents complet de bord afin d’éviter des altercations avec les éléments de la PCR sur la chaussée et permettre à la police de faire correctement son travail. 

Il y a une semaine, Plusieurs dizaines des militants du mouvement citoyen « Réveil des Indignés », avec d’autres acteurs de la société civile et d’autres mouvements frères avaient manifesté pacifiquement depuis le rondpoint ISP de Bukavu jusqu’au gouvernorat avant d’être intercepté par la police qui a fini par les laisser atteindre le lieu de chute de leur manifestation.

Il s’agissait pour eux d’exiger la fin des tracasseries routières, mettre fin au phénomène «rapport ou massage» occasionné par certains agents de la police de circulation routière et le «parrainage» des véhicules par des officiers et autres officiels.  Ces militants avaient, au terme de plus d’un mois d’enquêtes, obtenu les éléments sur plusieurs véhicules parrainés, des membres des services de sécurité et officiels incriminés.

Cette mesure réussira-t-elle à satisfaire ces activistes ? C’est ce qu’on verra.

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )