ActualitéSociétéUncategorized

Beni: 3400 finalistes du secondaire passent les épreuves de l’Exetat session spéciale 2019

Les épreuves de l’examen d’État session spéciale édition 2019 ont été lancées ce lundi 12 Août 2019 dans les sous divisions de Beni ville et Oicha où elles étaient repoussées suite aux problèmes sécuritaires et sanitaires qui écument la région depuis plusieurs mois maintenant.

Au total trois milles quatre cents finalistes du secondaire répartis dans 9 centres  implantés dans les 4 communes que compte la ville de Beni prennent part à ces épreuves.

C’est l’autorité urbaine Nyonyi Bwanakawa, qui a officiellement lancé les épreuves.

Dans son discours, l’autorité urbaine a appelé les élèves à fournir beaucoup plus d’efforts  pour arriver au succès.

Nyonyi Bwanakawa interpelle aussi la conscience de toutes les autorités scolaires à ne pas refouler les enfants insolvables

Pour lui il est inacceptable que les enfants soient refoulés du centre d’examen  faute des frais scolaire.

«Les enfants ont été assez traumatisés par des atrocités que nous avons déjà vécu en ville. Ça ne doit être question de les rappeler aujourd’hui le devoir qui incombe aux parents. Donc, aujourd’hui jusqu’à jeudi laissez les enfants passer les examens en paix » exhorte le maire

Le commandant de la PNC ville de Beni a  rassuré pour sa  part  les élèves sur la sécurité aux centres de passation des épreuves.

«Nous avons pris des dispositifs qui vont s’imposer pour que les élèves passent les examens en paix » ajoute le colonel Safari Kazingufu.

Présent à la cérémonie, l’inspecteur principal provincial monsieur Lusoho a pour sa part appelé les finalistes à  observer les règles d’hygiène pour ne pas se faire contaminer d’Ebola.

«Je vous appelle a bien respecter des règles d’hygiène pour se protéger contre Ebola. Je vous encourage  à bien appliquer tous les conseils donnés. Nous avons des points de lavage des mains, prélever les températures pendant les 4 jours et après. Nous ne voulons pas apprendre que les diplômes sont là mais tel nous a quitté à cause de l’épidémie» conseille l’inspecteur Lusolo.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer