ActualitéEconomieSociétéUncategorized

Uvira: Eccha en sit-in ce mardi devant la DGM pour demander la suppression des frais supplémentaires d’acquisition du CEPGL

Le mouvement citoyen Engagement Citoyen pour le Changement (ECCHA) est en sit-in ce matin de mardi 13 Août 2019 devant les installations de la Direction Générale de Migration (DGM) à Uvira pour réclamer la suppression des frais supplémentaires exigés lors de l’achat des documents de voyage.

Ils sont une dizaine des militants avec des messages demandant la suppression des 3000 francs supplémentaires qu’on fait payer à la population lors de l’acquisition de l’autorisation spéciale de circulation CEPGL en ce qu’il qualifie «violation intentionnelle et délibérée» de l’ordonnance loi nº17/024 du 28 juillet 2019.

Ce sit-in est organisé après que ce mouvement citoyen ait demandé au directeur de la DGM/Uvira, dans une lettre lui adressée il y a deux semaines de s’expliquer sur ces frais supplémentaires.

Des militants de ECCHA en sit-in devant la DGM Uvira.

Dans une lettre adressée au Chef de Poste de la Direction Générale de Migration (DGM) Uvira, dont la copie nous est parvenue, le mouvement citoyen Engagement Citoyen pour le Changement (Eccha) avait demandé des explications sur la base légale des 3000 francs Congolais supplémentaires perçus sur chaque document de l’Autorisation Spéciale de Circulation CEPGL acheté.

« Il s’observe au sein de votre service DGM la perception de 10$ et 3000 francs lors de l’achat de l’autorisation spéciale de circulation CEPGL. Pourrions-nous avoir une base légale sur la perception de ces 3000 francs supplémentaires et surtout que cela se fait sans quittance en vue d’étayer la population d’Uvira qui ne cesse de maugréer» dit le Coordonnateur provincial Byamungu Tumaini Faustin.

Ce mouvement avait cependant encourager la rapidité administrative dont fait montre le service de la DGM à Uvira et attend ainsi d’une l’information nécessaire à sa demande.

La Direction Générale de Migration (DGM) se trouve ce dernier temps dans le collimateur des mouvements citoyens qui l’accuse de rançonner les habitants avec les frais supplémentaires qu’elle fait payer chaque fois qu’on veut avoir un document de voyage.

A Bukavu tout comme à Goma, les mouvements citoyens ont plusieurs fois manifesté contre les frais illégaux que la DGM fait payer que ça soit sur les documents ou les postes frontaliers. A Goma et à Bukavu par exemple les directeurs ont promis la suppression pure et simple de certains frais, lesquelles mesures ne semblent pas être vraies sur terrain.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer