Beni : plus d’une centaine des jeunes et étudiants étaient déjà au stade Kalinda ce mercredi pour la « formation militaire »

Les jeunes de Beni, à l’Est de la République Démocratique du Congo réunis au sein de la coordination inter estudiantine, ont respecté leur rendez-vous de ce mercredi 14 Août 2019 comme initialement annoncé pour débuter une auto-formation militaire qui va les préparer à affronter les rebelles Ougandais des ADF en brousse dans le Mayangose (Parc National de Virunga)

Déjà, plus d’une centaines de jeunes et étudiants étaient déjà rassemblés au stade Kalinda et déterminés à participer  à cette formation pour arriver à en finir complètement avec les rebelles ADF. Ce même stade dans lequel, les habitants de Beni avaient décidé de voter symboliquement à la fin de décembre 2018 alors que les élections étaient reportées dans la zone à cause d’Ebola et de l’insécurité.

Si cette tentative a été étouffée, c’est la volonté et de ces jeunes de Beni qui en dit long sur leur souci de voir la paix revenir dans leur région.

Il s’agit, selon beaucoup d’observateurs d’une expression de ras-le-bol pour pousser le gouvernement à agir et stopper le massacre à Beni. Des massacres qui se multiplient en longueur des journées et qui se commettent sous l’œil impuissant des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et celles de la Monusco qui sont en opération depuis des années.

Ces jeunes qui accusent les autorités de faillir à leur mission ont également appelé à la désobéissance fiscale jusqu’à ce que la paix soit une réalité à Beni.

Leur Leader, Clovis Mutsuva, activiste de la Lucha et président du comité estudiantin de Beni,  avait, depuis la semaine dernière, annoncé cette formation militaire des jeunes braves et volontaires pour combattre des rebelles

Nos sources à l’Etat-major de la police indiquent qu’il est accusé de troubles à l’ordre public et d’incitation à la rébellion. Une situation dénoncée par plusieurs jeunes qui ont décidés de paralyser les activités dans la ville et exiger non seulement sa libération mais aussi qu’ils soient encadrés pour cette formation qu’ils veulent de tout leur vœu.

Roger Kakulirahi, depuis Beni

 

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )