Sud-Kivu: députés, mandataires et cadres de l’UNC prêchent la paix dans leur parti

C’est aux cours d’un point de presse tenu ce mardi 13 août à l’Hôtel Horizon que les députés nationaux et provinciaux ainsi que les cadres de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) du Sud-Kivu ont rendu public les résolutions de leur réunion sur le conflit au sein de leur parti politique.

Ces cadres indiquent que les responsables de la jeunesse en la personne de Héritier Ndjadi, au nom de toute la jeunesse, a présenté les excuses aux honorables députés au sujet des incidents du 06 août qui se sont passés au sein de leur parti. Il s’agit en effet, du refus par certains jeunes de ce parti à reconnaître l’intérim assumé par Richard Bunani comme l’interfédéral.

« Tous les participants à l’unanimité ont réaffirmé leur loyauté en leur président national l’honorable Vital Kamerhe. Par conséquent, tous ont confirmé accepté la décision du président national ayant nommé le comité interfédéral », a déclaré Amato Bayubasire, député national, lisant la déclaration.

Il indique que les participant reconnaissent qu’il est le seul ou le secrétaire Général du parti à le pouvoir à revenir sur cette décision. Ce qui veut dire que nul n’a le droit de modifier cette décision en province jusqu’à preuve contraire.

La déclaration note que tous les élus à l’unanimité ont réaffirmé leur confiance à leurs mandataires et ont souhaité que ceux-ci travaillent toujours pour le bien-être de la province et du pays.

« Tous les participants à l’unanimité ont exigé la fermeture immédiate de tous les groupes whatsapp ouverts au nom de l’UNC en province et ce en attendant une étude approfondie sur l’ouverture d’un groupe bien précis et responsable », indique-t-elle.

Parmi d’autres résolutions, on note le fait que tous les participants ont à l’unanimité décidé de faire une mise en garde sévère contre tout acte d’indiscipline d’un quelconque membre du parti et ont décidé d’appliquer la sanction la plus forte contre tout membre qui irait encore à l’encontre d’une décision de la hiérarchie.

On note également qu’ils ont décidé d’organiser des matinées politiques dans un délai très bref en ville et dans tous les territoires du Sud-Kivu aux fins d’expliquer à la population les engins politiques du moment.

Enfin les participants ont tous constaté la nécessité  pour la hiérarchie de leur parti  à restructurer l’inter-fédération et d’autres structures dans la province avec les multiples départs des uns et des autres dans d’autres fonctions.

Beaucoup d’observateurs espèrent que cela apporte désormais la concorde et la paix au sein de ce parti de Vital Kamerhe dans la province du Sud-Kivu confronté à une crise « visiblement entretenue » depuis des mois déjà.

Thomas Uzima

CATEGORIES
TAGS