Tueries à Beni: le gouvernement doit organiser une formation militaire obligatoire après le diplôme d’Etat pour combattre les ADF (déclaration)

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi 14 août 2019, dont une copie est parvenue à Laprunellerdc.info, les étudiants ressortissants du secteur Beni-Mbau demandent aux gouvernants l’organisation d’une formation militaire obligatoire après chaque fin du cycle secondaire soit après l’obtention du diplôme d’Etat pour les préparer à affronter l’insécurité des rebelles dans la région.

Dans ce document, ces étudiants ont aussi passé en revue la situation sécuritaire de la région.

Sur ce point, ces derniers, souhaitent voir les rebelles ougandais ADF être éradiqués et mis en déroute par l’armée et que la paix soit une réalité à Beni-Mbau.

«Plus rien ne va dans notre région. Les écoles, des maisons des commerces et autres ont  fermé leur portes .Nous exigeons que toutes ces portes soient ouvertes. Que la paix soit une réalité chez-nous. Nous voulons que la dénomination triangle de la mort par l’armée cesse et que ce nom change en triangle de la vie car en Afrique la Parole est une force dit-on » indique Vivien Katsongeri, membre de cette association.

Dans ce même document, ces  étudiants sollicitent que des alliés des rebelles au sein de l’armée tout comme chez la population civile soient sévèrement punis et déférés devant la justice pour répondre de leurs actes.

«Nous n’exigeons rien que des vraies enquêtes pour trouver les vrais auteurs de ces atrocités » peut-on lire dans cette déclaration.

Outre ces revendications, ces jeunes demandent que les opérations  militaire actuelle (Sukola1), soit évaluées pour leurs 5 ans de combat contre les ADF, dans la région.

Ces jeunes étudiants sollicitent également que le Commandant des opérations Sukola 1 soit relevé « car ayant montré ses limites ».

Par ailleurs, ces ressortissants de Beni-Mbau demandent au chef de l’État de pouvoir tenir compte de toutes les recommandation déjà émises  pour arriver à vaincre cette rébellion d’origine Ougandaise.

«Nous voulons que le Président puisse tenir compte des recommandations déjà émises pour mettre en déroute les ADF et que  des concepts de malédiction comme :le triangle de la mort, la situation est sous contrôle, l’ennemi est en débandade, l’ennemi a malheureusement contourné nos positions, c’est qui se passe c’est du terrorisme » soient changés, conclut la déclaration.

Cette déclaration arrive après une tentative de « formation militaire » des jeunes étudiants de la ville de Beni sur initiative de la Coordination des étudiants et étouffée par la police ce mercredi dans l’avant-midi au stade Kalinda.

Ils étaient déjà nombreux à être au stade comme initialement annoncé pour débuter une auto-formation militaire qui va les préparer à affronter les rebelles Ougandais des ADF en brousse dans le Mayangose (Parc National de Virunga), car ils considèrent que les forces de défense et de sécurité ont failli à leur mission dans cette région.  Le meneur de cette initiative et président des étudiants de Beni a été arrêté. 

Roger Kakulirahi, depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )