Grève des magistrats en RDC: la NDSCI plaide pour l’amélioration de leurs conditions de vie

Dans une lettre ouverte adressée au président de la République la Nouvelle Dynamique de la Société Civile ( NDSCI ) plaide pour l’amélioration des conditions de vie des magistrats auprès du président de la République afin que le combat contre la corruption ne soit pas vain. Elle dit lui rappeler  que le social des magistrats devrait constituer l’une des priorités du chef l’État.

Pour la NDSCI, le président ne peut prétendre lutter contre corruption pendant que ceux qui sont sont censés dire le droit sont prédisposés à celle-ci vu leurs conditions salariales.

«Il est  inconcevable de lutter contre la corruption tout en maintenant dans des conditions qui ne lui permettent pas d’exercer sa mission en toute indépendance et équité. Il nous revient de porter à votre connaissance que le social au magistrat devrait aussi constituer une de vos priorités. Nous demandons également que le barème émanant du conseil supérieur de la magistrature et dont les fonds ont commencé à être débloqués soit désormais appliqué.» 

Tout en saluant le combat du président contre la corruption, la Nouvelle Dynamique de la Société Civile (NDSCI) déplore les menaces et intimidations dont certains magistrats grévistes sont victimes de la part de leur hiérarchie.

«Nous condamnons et fustigeons cette manière autocratique de faire de la haute hiérarchie de la magistrature. Ils doivent comprendre qu’un magistrat clochard sera toujours une proie facile de la corruption et un magistrat astreint à la corruption, on ne peut jamais attendre qu’il condamne un les corrompus et corrupteurs.»

Rappelons que les magistrats de plusieurs provinces de la République sont en grève depuis quelques mois. Ils réclament l’application du barème émanant du conseil supérieur de la magistrature. Au Sud-Kivu la grève a été momentanément suspendue pour donner la chance aux négociations en cours.

Eric Shukrani

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )