Insécurité à Goma et Nyiragongo: Hubert Furuguta charge les agents de l’ordre

Dans le cadre de ses vacances parlementaires passées dans son fief électoral de Goma au Nord-Kivu, le député national Hubert Furuguta Mukakasa est sorti de son silence en dénonçant la recrudescence de l’insécurité qui sévit ce dernier temps dans cette partie de la province. Une insécurité qui touche également la chefferie de Bukumu en territoire de Nyiragongo.

C’est notamment sur l’ensemble de la ville de Goma, à Majengo, Katoyi, Mabanga-Nord, Ndosho et Kyeshero en ce qui concerne la ville de Goma, Turunga et Buhene dans le Nyiragongo.

Lors de sa sortie médiatique le jeudi 15 août dernier, cet élu du peuple a avoué avoir passé des nuits dans certaines parties où l’insécurité bat record pour palper du doigt la réalité sur terrain afin de plaider pour cette population qui souffre depuis maintenant plusieurs mois.

Selon ce Cadre du parti politique Union pour la Nation Congolaise (UNC) qui est un parti de la coalition au pouvoir, le seul et le grand problème que connaissent la ville touristique et la chefferie de Bukumu et qui favoriserait l’insécurité est le rétablissement d’un état de droit. Un état de droit à rétablir par le nouveau gouvernement.

Hubert Furuguta indique que ce gouvernement sera obligé de mettre fin à des questions nombreuses. Il s’agit notamment de  l’injustice sociale, l’insécurité, le chômage, la maltraitance de l’administration publique vis-à-vis des fonctionnaires, la manque d’eau et d’électricité etc…

« J’ai passé deux nuits à Majengo et Turunga pour justement comprendre certaines choses. Sur place, j’ai causé avec certaines autorités de la police et de l’armée et je leur ai demandé comment elles n’ont jamais réussi a expliqué à la population ce qui se passe réellement dans ce milieu et surtout dans toute la ville de Goma et ses environs. En suite j’ai discuté avec la population de ces coins qui m’a dit des choses très sérieuses. C’est d’ailleurs la raison qui m’a poussé de passer la nuit dans cette partie. J’ai découvert qu’il y a absence de l’État dans ce milieu. Vous comprendrez avec moi que l’État fait semblant d’y exister mais en réalité ce n’est pas le cas » a expliqué cet ancien Directeur Général de la radiotélévision La Colombe avant de charger les éléments de l’ordre d’être à la base de l’insécurité à Goma et Nyiragongo.

« Je vous dis clairement que moi-même j’ai vu des gens en uniforme et armés qui ressemblent aux militaires et policiers de la République Démocratique du Congo. Je les ai vu arrêter, torturer et extorquer les paisibles citoyens et quand j’ai demandé à la population par exemple au niveau de Buhene, on me dira que ces militaires proviennent de l’aéroport international de Goma» a dénoncé ce député national sur les ondes de la Radiotélévision Communautaire Taina captée à Goma.

Hubert Furuguta a promis de mener des plaidoyers à tous les niveaux pour que cette population longtemps meurtrie recouvre une paix durable.

«À mon niveau, j’ai constaté ce que j’ai vu et déjà j’ai fait cas d’insécurité à certaines autorités provinciales avant d’amener les doléances de la population au niveau national pour d’autres mesures » a renchérit ce représentant du peuple.

Notons qu’il ne se passe plus une nuit sans avoir enregistré des cas d’insécurité dans la ville de Goma et en territoire de Nyiragongo dans sa partie sud. Les habitant appellent l’Etat à agir et trouver une solution à ce problème devenu presque endémique.

Richard Mashauri Nkalirwa, depuis Goma

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )