Interdiction des marches par la mairie : l’AFDC-A appelle Tshisekedi à sanctionner ceux qui refusent la liberté de manifestation

Le regroupement politique AFDC et Alliés en province du Sud-Kivu dénonce ce qu’il qualifie d’acharnement politique dont il a été victime par le refus de sa marche par la mairie de la ville de Bukavu

Cette marche qui avait comme objectif de soutenir son autorité morale et réclamer le quota de postes ministériels dans le prochain gouvernement, était prévue ce jeudi 15 Aout 2019 dans la ville de Bukavu.

Dans un mémorandum lu ce jeudi 15 Août à son siège situé à la place de l’indépendance en commune d’Ibanda, et adressé au président de la république, l’AFDC-A au Sud-Kivu affirme que la liberté de manifestation était déjà en train d’être garantie depuis l’accession de Félix Tshisekedi au pouvoir, mais  regrette que le maire de la ville ait interdit leur marche pacifique « sans motif raisonnable ».

Ce regroupement politique appelle par ailleurs le président Félix Tshisekedi à ne considérer que l’aile de l’AFDC-A conduit par le sénateur Bahati Lukwebo lors de la formation du prochain gouvernement afin de ne pas encourager le dédoublement des partis politiques en République Démocratique du Congo.

‘‘Excellence Monsieur le Président de la République : alors que depuis votre accession à la présidence de la république le vent de la démocratie, des libertés fondamentales et de l’Etat de droit a commencé à souffler sur le pays ; certains ennemis du peuple sont entrain de voguer résolument à contre-courant de ce nouveau vent. Notre regroupement AFDC-A fédération du Sud-Kivu comptait organiser ce jeudi 15 Aout 2019 une marche pacifique visant à soutenir notre autorité morale et à réclamer notre quota de 5 ministères au sein de votre premier gouvernement. Foulant au pied les prescrits de l’article 26 de la constitution qui consacre la liberté de manifestation, le maire de la ville vient de l’interdire, avançant un motif fallacieux, soit disant que la maladie à virus Ebola pèserait sur la ville, provoquant ainsi une psychose au sein de la population. Ce n’est pas un motif valable. Nous constatons que c’est un acharnement politique car ils ne veulent pas que l’AFDC-A réclame son quota ’’ Précise ladite déclaration.

Pour rappel, à l’issue du conseil de sécurité de la mairie de la ville de Bukavu ce mercredi 14 Août, il a été décidé que toutes les manifestations des mouvements citoyens ainsi que celle de l’AFDC-A sont interdites pour des raisons de sécurité, ainsi que le risque de contamination de la maladie à Virus Ebola.

Museza Cikuru

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )