Sud-Kivu : Alain shukuru, exclu de l’AFDC-A dénonce la « privatisation » du parti par la famille Lukwebo

Quelques heures après son exclusion au sein du parti  Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC), Alain Shukuru Shamavu dénonce la privatisation du parti par la famille Lukwebo au Sud-Kivu..

Indigné par la mauvaise gestion de son parti et victime de la discrimination dans les nominations actuelles en province, Alain Shukuru ce cadre exclu il y a 24 heures de l’AFDC-A  accuse son camarade Sengo Lukwebo d’être à la base du dysfonctionnement du parti en province.

A en croire Alain Shukuru, il est demandé à tout nommé à AFDC-A au Sud-Kivu de verser au moins 50% de son salaire à Sengo Lukwebo, un cadre du parti et neveu de l’autorité morale de l’AFDC.

« Pour être nommé au Sud-Kivu, il faut accepter de donner chaque mois 50 % de ton salaire à Monsieur Sengo, et après investigation, nous avons appris que le ministre de mine, le coordonnateur du bureau d’études, le coordonnateur adjoint de la cellule d’investigation, et tant d’autres donnent chacun et chaque mois 50% de leur salaire. Vous verrez que sur les 100% des gens de l’AFDC-A nommés au gouvernement Ngwabidje, au moins 80% donnent 50% de leur salaire à Monsieur Sengo, ce qui fait qu’il ait  45000$ chaque moi, un salaire de plus des trois députés nationaux»  dit-il.

Concernant son exclusion, Alain Shukuru dit ne pas être concerné par cette exclusion d’autant plus que celui qui l’a faite n’a pas qualité. Pour lui, un fédéral ne peut pas exclure un membre du directoire politique qu’il est. Il dit qu’il fera tout pour défendre son parti AFDC-A.

«Cette décision je la rejette car  Théodore Camunani  qui l’a fait n’a pas qualité de me suspendre dans le regroupement AFDC-A, et même dans l’AFDC, car seul le président national qui siège avec le collège des fondateurs qui puissent décider sur mon exclusion ce qui n’a jamais été le cas. Je suis donc du directoire national et cette sanction ne me concerne en rien.».

Nos efforts pour entrer en contact avec Sengo Lukwebo sont restés jusque-là vains.

Pour rappel, Alain Shukuru, l’un des communicateurs de l’Alliance des Forces Démocratiques et Alliés (AFDC-A) a été exclu de ce parti.

La décision a été signée par le président fédéral du parti au Sud-Kivu

Il est reproché à ce cadre d’avoir invité des membres et cadres du parti dans une réunion « clandestine » en son bureau privé sans mandat ni qualité, foulant aux pieds les instructions de la hiérarchie du parti.

Théodore Camunani qui a pris la décision interdit au concerné de participer aux activités du parti et d’engager celui-ci « ni près ni de loin ».

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • Bulonza Bwemere 3 mois

    Faux et harchi faux
    il doit partir en paix
    il n’a jamais dit cela tous les jours qu’il etait dans ce parti
    ce n’est pas aujourd’hui par ce qu’il est maintenant exclu qu’il va chercher à nous distraire

  • Disqus ( )