Dossier Pharmakina: le député Alfred Maisha pour des mesures conservatoires contre l’inspecteur provincial du travail

Le député national, Alfred Maisha demande au Gouverneur de la province, Théo Ngwabidje, de prendre des mesures conservatoires contre l’inspecteur provincial du travail suite à gestion du dossier des agents de la Pharmakina.

C’est ce que l’on peut lire dans une correspondance écrite le 21 août et adressée au Gouverneur de province retraçant les problèmes de la population du Sud-Kivu.

Maisha lui reproche la légèreté avec laquelle il a géré la question de la Pharmakina en l’autorisant de licencier l’équipe syndicale.

«Il est regrettable de constater que ladite société s’en fait obtenir, on ne sait au prix de quoi, le soutien de monsieur l’inspecteur provincial du travail, qui avec légèreté criante, a autorisé un tel licenciement honteux contre ses propres compatriotes dont il est pourtant chargé de protéger les droits au nom et pour le compte de l’Etat Congolais », écrit-t-il.

Pour rappel, en date du 11 mars 2019, la délégation syndicale de la Pharmakina avait écrit au Président de la République pour demander à cette société de se conformer au décret-loi numéro 18/07 du 22 mai 2018, portant fixation du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG).

En réponse, la société Pharmakina avec l’accord de l’inspecteur provincial du travail avait procédé au licenciement des délégués syndicaux.

«De toute évidence, les autorités centrales desquelles il relève et qui nous lisent en copie seront par nous contactées pour que la rigueur de la loi lui soit infligée », écrit l’élu de Bukavu.

Tout en rappelant au Gouverneur de province le fait que le social relève du domaine de la collaboration entre l’État central et les provinces, il lui demande d’avoir un couloir de discussion avec la société Pharmakina afin de l’amener à respecter les droits des Congolais qu’elle emploie.

Eric Shukrani

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (1)
  • ce très grave a la pharmakina nous somme des agents mais nous menons une vie très misérable lorsque a la pharmakina un chef de département toucher 3000$ pour un simple signature un manœuvre lourd touche 35$ par mois, quelle inégalité sociale ??est lorsque nous réclamons nos droits non employeur expatriés dise que nous avons rein a réclamé Notre pays est malade

  • Disqus ( )