ActualitéSécuritéSociété

Kenya : un garçon de 2 ans tué par la police à Nairobi

La police Kenyane est accusée par la population d’avoir tué ce dimanche 8 septembre un garçon de 2 ans lors d’une descente dans une brasserie illicite dans un bidonville de la banlieue nord de la capitale du Kenya, Nairobi.

Selon le Daily Nation qui rapporte le fait et qui est cité par la BBC, une dispute a éclaté entre les policiers et deux femmes vendeuses de la bière locale qui auraient refusé de payer des pots-de-vin à ces policiers.

Dans l’agitation, une foule s’est rassemblée alors que les officiers renversaient des sièges et des tables, un coup de feu s’est fait entendre. La raison de ce tir n’est toujours pas connue.

Duncan Githinji, le garçon tué, jouait devant la maison de ses parents lorsqu’il a été pris dans les affrontements entre la police et les vendeurs. Il a été touché par un tir  et est décédé alors qu’il était transporté d’urgence à l’hôpital.

Des habitants en colère ont bloqué une route important dans la région et allument des feux pour protester contre ce meurtre et les deux policiers impliqués dans l’incident ont été arrêtés.

Disons que la production de la bière traditionnelle, fabriquée à partir de céréales en fermentation, est légale au Kenya à condition que le producteur ait une licence et que l’embouteillage soit sous contrôle.

Mais les brassages clandestins sont très rependus dans la région où les gens n’ont pas les moyens d’acheter de l’alcool dans les magasins ou les bars de façon légale.

Amnesty International qui a condamné cette fusillade, appelle à une enquête rapide et les parents du garçon demandent justice.

Thomas Uzima

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer