ActualitéSécuritéSociétéUncategorized

des arrestations à répétition des pêcheurs par l’Ouganda: la Société Civile de Beni les qualifie de «fonds commerce »

Les pêcheurs congolais continuent à être victimes des arrestations de la part de la marine Ougandaise sur le lac Edouard.

Ceux-ci sont souvent arrêtés sous prétexte de violation des limites lacustres, chose que la plus part des pêcheurs congolais n’a jamais approuvé.

Ils indiquent souvent être arrêtés par la force navale ougandaise sur le côté congolais. Les pêcheurs congolais les plus victimes de cette situation sont ceux de la pêcherie de Kyavinyonge au Nord kivu à l’Est dela RDCongo.

Dépassé par ces arrestations, le président de la société civile parle d’un «fond de commerce » de la part des ougandais qui ont déjà arrêté une cinquantaine des pêcheurs congolais ce dernier moi.

D’après lui, la libération des ces pêcheurs souvent arrêtés en Ouganda est conditionnée par le paiement de 300 dollars américains.

La patrouille sur le lac de la marine Ougandaise est un fond de commerce.

« Imagine au cas où nos pêcheurs sont arrêtés en Ouganda ,ils sont obligés chacun de payer 300 dollars pour sa libération. Ce qui leur donne 3000 dollars s’ils arrêtaient 10pêcheurs et 12.000dollards au cas où ils en arrêtaient 40. Ils ont repris les arrestations parcequ’ils ont constaté que ceux qui étaient là comme prisonniers commençaient à être progressivement libérés », indique Samuel Muloko, Président de la société civile locale.

Pour la cause la société civile plaide qu’une commission soit instituée pour enquêter sur cette question car des pêcheurs sont souvent arrêtés même du côté congolais.

Cette structure citoyenne demande aux autorités provinciales et nationales à pouvoir s’enquérir de la situation car des arrestations répétitives appauvrissent des Congolais.

Notons que la nuit de lundi à hier mardi, 21 nouveaux pêcheurs congolais ont été arrêtés par la marine ougandaise, 11 autres ont réussi à s’échapper  et sont venus rapporter la nouvelle.

Toute la journée de ce mardi une psychose et désolation a été observée dans le chef des habitants de Kyavinyonge, suite à cette nouvelle vague d’arrestation.

Roger Kakulirahi depuis Beni

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer