ActualitéSociétéUncategorized

IPS/Sud-Kivu : des agents persistent et signent, le MIP doit partir.

Le Médecin Inspecteur Provincial du Sud-Kivu a dit ne pas reconnaître comme agents, ceux qui sont en sit-in à son bureau depuis près d’une semaine maintenant.

Ces agents qui accusent le docteur Lomoyo d’entretenir un un climat malsain au travail et veulent à tout prix son départ.

C’est ce qu’a dit un agent en sit-in au reporteur de Laprunellerdc.info. Ils se disent stupéfaits d’apprendre que le MIP a dit qu’il ne les reconnait pas comme agents pourtant ils ont des documents administratifs signés par la même personne. C’est par exemple des ordres de mission, des documents de congé, etc.

«il y a une irrégularité dans la déclaration du MIP, nous sommes anciens de l’IPS depuis bien longtemps. Il y a cependant certains parmi nous agent de l’ancien district sanitaire mais mis à la disposition de l’IPS. Nous avons tous nos affectations et nous obtenons même des primes de l’IPS. Nous lui reprochons la mauvaise gestion, l’injustice au travail et nous ne quitterons pas d’ici s’il n’est pas muté », a-t-il dit

Depuis plus d’une semaine, ces agents avaient écrit au gouverneur pour lui demander son implication, mais aucune suite ne leur a été réservée.

Ils ont alors décidé de cesser de travailler et organiser des actions devant leur bureau. Ils sont allés jusqu’à empêcher au MIP l’accès à son bureau. Le MIP nous avait dit au téléphone qu’il ne les reconnaissait pas comme ses agents.

Jean-Luc M.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer