Sud-Kivu-100 jours de Ngwabidje : « Je constate que le FCC est dans la rue, il n’est pas coordonné, il est abandonné» (Bernard Zagabe)

Le Gouvernement Théo Ngwabidje va dans quelques jours totalisé 100 jours depuis qu’il a été investi par l’Assemblée Provinciale. Depuis quelques jours, plusieurs acteurs sociaux et politiques s’expriment sur sa gouvernance et sur son action à la tête de la très politique province du Sud-Kivu. L’un d’eux, est Bernard Zagabe, cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), membre du Front Commun pour le Congo. Il refuse d’évaluer l’action du Gouvernement provincial 100 jours après mais s’interroge sur les agissements politiques du Gouverneur qui a été soutenu par le Front Commun pour le Congo. Pour Zagabe, le FCC Sud-Kivu manque a énormément besoin d’un Coordonnateur qui, rappelle-t-il a toujours été le Gouverneur depuis un temps.  (Entretien)

Laprunellerdc.info : Bernard Zagabe, bonjour, quel regard avez-vous sur l’action du Gouverneur Théo Ngwabidje alors qu’il va totaliser 100 jours à la tête de la province ?

Bernard Zagabe : Nous observons, nous sommes des opérateurs politiques. Théo Ngwabidje c’est un enfant que le FCC a préparé. Nous nous sommes battus pour qu’il soit Gouverneur et un moment il a décidé de nous montrer qu’il a grandi et nous, on l’observe.

« nous constatons qu’il n’a pas été à la hauteur de faire avancer la coalition FCC-CACH»

Laprunellerdc.info : C’est-à-dire que vous refusez de l’évaluer, évaluez ses 100 jours comme il est de coutume chez plusieurs politiques ?

Bernard Zagabe : Nous on ne sait pas comment vous pouvez nous demander d’évaluer ses 100 jours. On ne sait si on est avec lui ou pas. Et donc comme opérateur politique nous observons tout ce qu’il fait et nous vous attendons, vous de la presse, vous allez évaluer si ça marche ou ça ne marche pas. Et donc, 100 jours, pour évaluer un Gouverneur ça dépend de tout un chacun. Mais, pour nous, pendant les 100 jours, nous constatons qu’il n’a pas été à la hauteur de faire avancer la coalition FCC-CACH, il n’a pas tenu une réunion au bureau permanent du FCC parce que vous devez savoir que selon nos accords, le Gouverneur est le Coordonnateur Provincial du FCC.  Pourtant, lui comme Coordonnateur Provincial il n’est pas arrivé à son bureau du FCC pendant les 100 jours. Il n’a pas réuni tous les présidents des partis membres du FCC. Combien de meetings il a tenu, combien des points de  presse, il n’a pas été en contact avec la Coordination Nationale du FCC.

« Est ce qu’il est en politique, où il est à l’église. Il n’a qu’à faire un choix »

Laprunellerdc.info : En tant que membre du FCC, vous vous êtes restés sur les considérations politiques comme si vous aviez un message

Bernard Zagabe : Je parle ici comme un opérateur politique cadre du FCC, je ne vais pas l’évaluer sur base de tout ce qu’il fait comme Gouverneur car il y a des élus qui ont mandat de l’évaluer par rapport à son programme et ses moyens. Je voulais juste parler comme politique. Je constate que pendant les 100 qu’il est là, le FCC est dans la rue, il n’est pas coordonné et abandonné. Pendant les 100 jours, le FCC regarde de loin le Gouverneur Théo qu’il a mis là-bas… .Il lui revient à lui de se demander, est ce qu’il est en politique, où il est à l’église. Il n’a qu’à faire un choix.

«Le Sud-Kivu n’a pas un Gouverneur membre de la Société Civile. Il n’a pas un Gouverneur membre des mouvements citoyens »

Laprunellerdc.info: au même moment, il reçoit  plusieurs soutiens des acteurs sociaux…

Bernard Zagabe: Nous comme du FCC, la province nous a été accordée mais nous constatons que délibérément ils ont choisi de faire l’accompagnement des individus au détriment du FCC. Le FCC qui n’est pas seulement en train d’observer mais sommes acteurs impliqués dans la gouvernance et à notre niveau, le Sud-Kivu est abandonné. Le Sud-Kivu n’est pas cordonné. Au FCC il n’y a pas de réunion et on ne sait pas qui fait quoi et celui qui devrait faire tout ça a décidé de s’organiser autour des structures de la Société Civile. Le Sud-Kivu n’a pas un Gouverneur membre de la Société Civile. Il n’a pas un Gouverneur membre des mouvements citoyens et donc, nous prenons acte que pendant les 100 jours, nous ne sommes pas cordonnés, l’avenir nous en dira plus.

«Tant qu’on ne saura pas que le FCC est coordonné, nous allons constater un vide et nous allons demander un Coordonnateur »

Laprunellerdc.info : Avec les ministres FCC dans le gouvernement provincial, il était pourtant clair que l’actuel Gouverneur a le soutien de la Coalition.

Bernard Zagabe: En le mettant là, c’était ça l’idéal. Non seulement qu’on l’a mis là-bas, mais aussi on l’a entouré de tout l’arsenal politique (ministres) venu des autres partis du FCC. Parce qu’on pensait qu’il allait booster la vision de l’autorité morale du FCC afin de nous préparer aux échéances de 2023 mais nous constatons délibérément que ces ministres ne dépendent pas de leurs partis politiques afin que nous puissions nous rassurer que la coalition est en marche mais à l’allure où vont les choses, les uns sont en train de penser qu’on peut créer une cacophonie délibérée et se camoufler derrière le peuple pendant que tous nous faisons partie de ce peuple.  Sur le plan politique, le FCC est abandonné et le Gouverneur Théo Ngwabidje qui devrait être coordonnateur doit savoir que nous continuons à revendiquer sa position parce tant qu’on ne saura pas que le FCC est coordonné, nous allons constater un vide et nous allons demander un Coordonnateur et c’est coordonnateur là…

Laprunellerdc.info : Et C’est ce Coordonnateur qui est en principe le Gouverneur?

Bernard Zagabe : vous avez tout dit !

Propos recueillis par Adonis Lubambo

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )