Attaque de la radio du peuple Oicha à Beni: déjà deux suspects aux arrêts 

Il  s’agit de Marcel Muzembe, militaire du 322ème bataillon RR intercepté par la police avec la machine de la radio du peuple victime des actes de vandalisme le lundi dernier.

Ce militaire incontrôlé est actuellement gardé au cachot de la PNC/oicha.

Un autre suspect du nom de Shukuru vient d’être appréhendé par la PNC avec un autre ordinateur de la radio du peuple Oicha volé le lundi passé.

Au regard de cette avancée dans l’affaire de l’attaque des installations de la radio du peuple Oicha qui d’ailleurs était à la base de la grève des journalistes de la région, la corporation des médias du territoire de Beni en assemblée générale d’évaluation ce samedi 14 septembre 2019 a décidé de suspendre son action dès ce jour.

La corporation des médias du territoire de Beni motive sa décision par le souci de donner la chance aux enquêtes ouvertes pour démanteler le réseau criminel qui avait opéré dans cette maison de presse et d’attendre la réalisation des promesse données par les autorités.

La corporation indique avoir aussi suspendu son action vu la responsabilité et le rôle que joue le média dans la pacification de cette région en trouble.

La corporation des médias encourage la police dont les efforts commencent à  produire des résultats de continuer avec des enquêtes pour démanteler tout le réseau de ces criminels

En outre les Journalistes du territoire exigent la tenue des audiences foraines sur place à Oicha pour que le jugement y soit rendu ces auteurs de l’attaque contre les installation de la radio du peuple, une façon de servir d’exemple à tous les autres potentiels criminels.

La corporation remercie toutes les radio et journalistes qui l’ont accompagnée dans ces actions et appelle tous ses membres à la prudence surtout alerter en cas de nécessité, peut -on lire dans leur déclaration.

Roger Kakulirahi depuis Beni

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )