Kasindi : les autorités Ougandaises ne remettront plus les matériels des pêcheurs congolais arrêtés sur les eaux du Lac Edouard

Le fonctionnaire délégué de Kasindi (Beni) qui représentait le  Gouverneur du Nord-Kivu dans la délégation congolaise a dévoilé ce vendredi une nouvelle mesure du gouvernement Ougandais pour décourager les pêcheurs congolais qui vont au-delà des limites lacustres sur le lac Edouard. Une mesure qui vise à libérer les pêcheurs sans leurs matériels de pêche.

Une sortie faite 24 heures après la libération conditionnée de 30 pêcheurs congolais de Kyavinyonge et Kasindi-port qui étaient détenus pendant plusieurs semaines dans la prison Ougandaise de Katwe.

Kambale Sivavuhirwa Barthelemy, représentant de l’Etat à Kasindi a, au cours d’une interview exclusive parlé de sa mission effectuée en Ouganda Jeudi dernier en faveur des pêcheurs congolais.  Chaque pêcheur a dû payer 250 dollars américains pour recouvrer la liberté.

« Je suis parti sur ordre de son excellence monsieur le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita pour essayer d’aller négocier et ces 30 pêcheurs viennent de recouvrer leur liberté. Ils sont déjà là, je viens de les accompagner. Chacun a quand même payé quelques frais de justice équivalents à 250 dollars. C’était une façon aussi d’éviter la condamnation. Les 26 autres viennent d’être emprisonnés sont des pêcheurs qui ont été arrêtés sur le lac et au niveau de Rwashama et on verra que faire encore » explique d’amblée le Fonctionnaire délégué du Gouverneur.

Il a ensuite dévoilé la nouvelle mesure prise par le Gouverneur Ougandais pour décourager les pêcheurs congolais avant de leur prodiguer des conseils.

«A nos pêcheurs, c’est de respecter les mesures déjà prises, à éviter la pêche illicite (ne pas pêcher avec des filets à maille 4 centimètres), ne pas utiliser le sel sur le lac, ne pas faire au moins une semaine en train de pêcher les poissons. Les matériels sont restés parce que l’Ouganda dit que nous avons exagérés du côté Congolais. Désormais on peut arrêter, puis on libère les pêcheurs, mais les matériels restent. C’est une façon de tirer nos oreilles » insiste-t-il.

Notons que tous les pêcheurs libérés sont arrivés dans leurs milieux respectifs ce vendredi après avoir passé une nuit à Kasindi.

Héritier Ndunda Bin Mulemberi, depuis Kasindi

 

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )