IITA: Dr. Sanginga Nteranya, une figure qui fait la fierté de la RDC dans le secteur de l’agriculture

C’est dans le souci de lutter contre le chômage des jeunes et la pauvreté qui gangrènent l’Afrique subsaharienne que le docteur Sanginga Nteranya a tiré l’inspiration de lancer en 2012,un programme pilote dénommé « Youth agripreners » ou « jeunes agripreneurs » dans l’Institut International de l’agriculture tropical (IITA)

Au total 500 jeunes sont déjà formés et lancés sur le marché d’emploi par ce programme pilote qui lutte contre la pauvreté alimentaire en République Démocratique du Congo.

« Ce programme pilote a recruté des jeunes diplômés de 18 à 35 ans de différentes disciplines et les a formés et appuyés pour développer eux-mêmes des entreprises et engager des gens. En RDC, le programme a été lancé en 2013 respectivement à Bukavu, Kinshasa et Kisangani. Il a formé dans l’ensemble plus de 500 jeunes. Un certain nombre des jeunes passés par cette incubation de IITA ont pu aujourd’hui créer leurs propres entreprises en groupe comme en individuel à l’instar de la jeune dame Picasso Makoffi, fondatrice et CEO de Olangua dont le produit phare est le Gari, le Groupe COPAKIN avec la vente de la farine de maïs, CHRISTEJER dans la production des poules de chair et œufs fécondés, MICHKONG Entreprise dans la production de la farine de haute qualité de Manioc, Unga safi Entreprise dans la production de la  farine de haute qualité de Maïs, …. Ce programme Pilote a été apprécié auprès des gouvernements des pays africains parmi lesquels celui de la RDC, qui a reçu un financement de la Banque Africaine de Développement  (BAD) pour implémenter cette activité dans le cadre du Projet  d’Entrepreneuriat des Jeunes en Agribusiness (PEJAB). Aussi, plusieurs donateurs de IITA actuellement insistent sur l’existence de ce volet « appui aux jeunes dans l’agribusiness » dans la mise en œuvre des projets qui est soutenu par le programme d’Appui des jeunes de IITA » renseigne Michelle Kimpwene, chargée de communication office RDC.

Ce programme initié par un ancien élève de l’Institut Weza de NYangezi en territoire de Walungu consiste à booster les Jeunes hommes et femmes, diplômés de différentes disciplines en agribusiness.

Par exemple, l’Iita Kalambo, dans son projet de pisciculture produit 2.000.000 alevins qu’il vend à 400 ménages en produisant ainsi 800.000 dollars Américain par an.

L’Iita Kalambo dresse aussi des cartes de fertilité du sol dans les zones d’action pour cerner les cultures qui correspondent aux zones et accroître la production agricole.

Le  programme  a été lancé au Nigéria avant d’être répliqué en RDC et  dans plusieurs autres pays africains dont  la Tanzanie, le Kenya, l’Uganda, , La Zambie, le Malawi, le Madagascar, le Cameroun, Le Mali, le Niger, la côte d’ivoire, le Togo, le Sénégal et le Bénin.

Par son souci d’innover, le Dr. Emmanuel Sanginga Nteranya, a voulu changer complètement la perception de l’agriculture dans l’esprit de jeunes et a eu de nouveau l’idée de saisir « les petits jeunes » c’est-à-dire les jeunes du niveau primaire et secondaire; afin de les amenés à voir l’agriculture d’un autre œil;  comme un secteur source des revenus et créateur d’emploi avec la modernisation et la digitalisation du secteur agricole. Pour Sanginga,”l’agriculture ne doit plus être un métier par défaut mais plutôt un métier de choix.”

Des œuvres de l’IITA Kalambo qui ont émerveillées le Directeur pays de la Banque Mondiale lors de son passage à Bukavu et qui s’est dit étonné par les réalisations de l’organisation.

«Aujourd’hui ce qui m’a beaucoup intéressé, ce qu’on trouve à quelques kilomètres de Bukavu, un centre de recherche qui va vous permettre d’améliorer l’agriculture qu’utilise des chercheurs qui sont issus de Bukavu, qui sont très bons, qui sont jeunes, qui représentent l’avenir du pays et qui utilisent les dernières technologies  scientifiques qui permettent d’améliorer les variétés culturales » dit Christophe Carret de l’organisation que dirige des mains de maître le Docteur Emmanuel Sanginga Nteranya.

Ce détenteur du Prix africain de l’alimentation, Dr. Sanginga a également, vous le savez, lancé le programme STEP « Start Them Early Program » « Le Programme Commence avec eux plus tôt » pour promouvoir l’agriculture auprès des jeunes du niveau primaire et secondaire.

Ce programme a été conçu pour être opérationnel au Nigéria, Kenya et la RDC.  En RDC il est opérationnel depuis 2018 en partenariat avec « New day Africa ». STEP s’occupe essentiellement de la promotion de la chaîne des valeurs agricoles pour que les jeunes comprennent bien le secteur et choisissent eux-mêmes dans quel maillon ils voudraient exercer plus tard.

Aussi, le programme STEP en RDC a appuyé l’institut Weza situé à Nyangezi dans le Sud-Kivu, à réhabiliter ses infrastructures dans l’ensemble dont l’aménagement de la cour de l’école, des salles des classes, la mise à niveau du laboratoire, de la bibliothèque, la construction d’une salle de conférence, d’une unité de transformation des produits agricoles et d’un bureau de représentation du Programme STEP.

L’inauguration de cette initiative STEP à Weza aura lieu au mois d’Octobre 2019 par le chef de l’Etat Félix Tshisekedi Tshilombo qui va inaugurer et désigner la station de IITA « Président Olusegun Obasanjo IITA Research Campus» à titre d’hommage pour ses nombreuses contributions dans la pacification du pays et surtout dans le secteur agricole africain et de la RDC.  Il sera accompagné par le Gouverneur de province Théo Ngwabidje Kasi, explique Michelle Kimpwene.

Qui est donc en bref le Directeur Général de IITA, Dr. Sanginga Nteranya 

De Nationalité Congolaise (RDC), cet homme est  né en 1953 à Bukavu .Ancien élève de l’institut WEZA de Nyangezi, il obtient  en 1977 son diplômé en sciences agriconomiques de la Faculté des sciences agronomiques de Yangambi, en RDC.

En 1985, il obtient son doctorat en microbiologie. De 1989 à 2002, il travaille à l’IITA occupant des fonctions d’experts scientifiques à coordonnateurs des projets.

De 2003 à 2011, il devient Directeur de « Tropical Soil Biology and Fertility Institute of CIAT ( TSBF-CIAT) au Kenya, projet axé sur la biologie et la fertilité des sols tropicaux.

De 2011–à nos jours, il est le Premier Directeur Général africain de l’Institut International d’Agriculture Tropical ( IITA)

En Septembre 2018, sous son mandat, IITA reçoit le Prix de l’alimentation africaine

En Mai 2019, L’université KU Leuven lui décerne le titre de Docteur Honoris Causa en reconnaissance de ses contributions exceptionnelles dans le domaine de la coopération universitaire pour le développement de l’Afrique via le secteur agricole.

Jean-Luc M.

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )