Réfugiés congolais en RSA : troisième jour de sit-in au bureau du HCR pour exiger leur réinstallation

C’est depuis le mardi 8 Octobre dernier que des réfugiés Congolais vivant en Afrique du Sud sont en sit-in devant les bureaux du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR) à Cape Town.

Ces derniers demandent que cette organisation humanitaire puisse leur trouver un autre pays d’accueil parce qu’ils ne sont pas en sécurité en Afrique du Sud.

Ce jeudi 10 Octobre 2019, c’est le troisième jour qu’ils sont là-bas. Deux rencontres ont déjà eues lieu avec les responsables du HCR, mais jusque là aucun compromis n’a été trouvé.

Sur place, on peut voir des enfants, mamans et papas, âges confondus qui passent nuit à même le sol.

Papy SUKAMI, Représentant de la communauté congolaise à Cape Town et l’un de personne  en pourparlers avec le HCR, renseigne qu’après ces deux rencontres, toutes les mesures proposées par le HCR aux réfugiés ont été refusées.

Celui-ci espère toute de même qu’une solution sera trouvée vu que c’est un cas exceptionnel au regard du HCR.

« C’est la première fois que le HCR se retrouve devant une situation où les réfugiés eux mêmes demandent leur  délocalisation. C’est un cas exceptionnel qui demandent la décision depuis Genève et nous, nous attendrons cette décision ici devant leurs bureaux peu importe le temps que ça prendra. Nous venons d’un entretien avec la responsable numéro de HCR Cape Town, avec des preuves en vidéos de nos enfants tabassé dans des écoles, des congolais poussés à l’extérieur des trains et qui meurent, des jeunes enfants de 5 ans poignardé au Couteaux dans la tête. Ce pays ne nous offre plus la sécurité. Nous attendons la décision de sa hiérarchie », affirme-t-il.

Même engagement pour ces réfugiés qui jurent qu’ils ne quitteront pas les bureaux du HCR sans avoir trouvé gain de cause.

« Nous sommes décidé à rester ici autant des jours, autant de nuits, autant de semaines, autant de mois, jusqu’à ce qu’on trouve une solution à notre requête. Qu’ils nous envoient dans un autre pays africain » dit l’un d’eux.

Esther Nino depuis Cape Town

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )