1er anniversaire du décès de Solange Lusiku : différents acteurs sociaux de Bukavu lui rendent hommage pour son combat en faveur de la dignité de la femme

Le journal Le Souverain Libre avec la Fondation Solange Lusiku ont organisé une revue de presse participative ce samedi 12 octobre 2019 dans la salle Concordia située sur Avenue Mbaki en commune d’Ibanda, dans le souci d’immortaliser son ancienne éditrice décédée le 13 octobre 2018.

Au cours de cette activité qui s’inscrit dans la série de tant d’autres qui sont en train d’être menées pour la commémoration du premier anniversaire du décès de Solange Lusiku, différents acteurs sociaux ont échangé autour des thèmes liés à la promotion des droits de la femme, la lutte contre les violences sexuelles et basées sur le genre, de la discussion sur l’état d’avancement de la redevabilité sociale, et la participation citoyenne des femmes au Sud-Kivu, tous dans le sens d’honorer cette brave femme qu’ils affirment avoir marqué le combat pour la dignité des femmes et la démocratie.

Les orateurs du jour parmi lesquels le professeur Arnold Nyaluma, Bapolisi Bahuga Paulin et Mwamini Mathilde Muhindo, ont tour à tour expliqué chacun en ce qui le concerne comment il a connu Solange Lusiku, et quelle a été son apport pour la dignité de la femme Sud-kivutienne, mais aussi pour la détermination à avoir une presse réellement indépendante.

Paulin Bapolisi qui affirme avoir connu Solange alors qu’il était directeur à la radio Maendeleo de Bukavu, indique qu’elle était une femme courageuse, déterminée à pousser les gouvernants à la rédevabilité envers la population, à travers différents articles qu’elle a produits dans les différents médias où elle était passée, mais aussi au journal le Souverain Libre où elle a exercé avant sa mort.

Mathilde Muhindo elle, affirme l’avoir connue au Caucus des femmes du Sud-Kivu, une personne  qui a milité pour le respect de la dignité de la femme, mais aussi pour la lutte contre la discrimination envers les femmes dans les différents postes de prise de décision.

Les participants à cette Revue de presse participative qui a regroupé des acteurs sociaux, gouvernants, femmes leaders, autorités locales, cadres de base , mouvements citoyens, membres des partis politiques ainsi que des défenseurs des droits humains, ont signé un mémorandum qui est initié dans le cadre du plaidoyer en faveur du baptême de l’avenue Hippodrome en avenue Solange Lusiku, qui est d’ailleurs une promesse formulée par les autorités et certains notables du Sud-Kivu lors des cérémonies funéraires l’an passée.

Une messe a également été dite à la cathédrale Notre-Dame de la Paix de Bukavu, toujours pour rendre hommage à cette ancienne journaliste du Sud-Kivu.

Ce dimanche 13 octobre 2019 qui sera la date du premier anniversaire de la mort de Solange Lusiku, une descente est prévue à Madaka dans le territoire de Walungu, où un recueillement sera fait à la tombe de cette dernière, suivi d’une messe qui sera dite à la grande chapelle des cliniques universitaires Saint-Luc de Bru.

Museza Cikuru

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )