Nobel 2019 à Abiy Ahmed: Mukwege (Nobel 2018) souhaite que ce prix «contribue à mettre un terme à la violence entre l’Erythrée et l’Ethiopie»

Denis Mukwege, Prix Nobel de la paix 2018, s’est exprimé au sujet de la nomination du Premier Ministre Éthiopien Abiy Ahmed, Prix Nobel de la paix 2019.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 11 Octobre 2019, celui-ci indique que cette nomination vient mettre en lumière les efforts d’Abiy Ahmed pour sa détermination dans le processus de réconciliation entre l’Ethiopie et l’Érythrée.

Pour lui, ce processus de paix est un signal fort à toute l’Afrique, notamment dans la région des Grands-Lacs qui est devenue un foyer d’instabilité.

«Nous nous réjouissons de la décision du Comité du Prix Nobel de la Paix de mettre en lumière les efforts du Premier Ministre éthiopien, Mr. Abiy Ahmed Ali, et des acteurs de la région de l’Afrique de l’Est et du NordEst pour leur engagement dans le processus de résolution du conflit frontalier avec lErythrée qui a trop duré. Le processus de paix en cours dans la Corne de l’Afrique envoie un message d’espoir et de paix à toute l’Afrique, où trop de foyers d’instabilité perdurent, notamment dans la région des Grands Lacs et au Sahel » affirme-t-il.

Celui-ci émet le vœu de voir ce prix contribuer à mettre fin à cette violence entre Érythrée et l’Ethiopie car affirme-t-il, la réconciliation est le seul chemin qui pourra mener l’Afrique vers la stabilité.

«Les efforts de dialogue pour mettre fin au conflit entre Érythrée et l’Ethiopie nous rappellent qu’il n’y a pas de fatalité et que le chemin de la paix et de la réconciliation est non seulement possible, c’est même le seul chemin qui pourra mener l’Afrique vers la stabilité et la prospérité. Nous aspirons vivement à ce que ce prix Nobel de la Paix contribue effectivement à mettre un terme à la violence entre l’Erythrée et l’Ethiopie, et serve d’inspiration pour la résolution de toutes les autres crises qui continuent d’affecter le développement socioéconomique du continent africain » dit Denis Mukwege.

Pour rappel, le prix Nobel de la paix 2019 a été attribué au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. La nouvelle est tombée ce vendredi 11 octobre à la mi-journée.

Agé de 43 ans, il reçoit ce prix pour son implication de la réconciliation de son pays avec l’Erythrée.

Abiy est récompensé « pour ses efforts en vue d’arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée voisine », a déclaré la présidente du comité Nobel norvégien, Berit Reiss-Andersen.

Depuis son arrivée au pouvoir en avril 2018 après plusieurs années de protestation anti-gouvernementales, Abiy Ahmed a initié un rapprochement au pas de charge avec l’Érythrée, ancienne province éthiopienne.

Abiy Ahmed succède ainsi au docteur Dénis Mukwege, qui avait reçu ce prix en 2018 suite à son engagement dans la prise en charge des femmes violées à l’est de la République Démocratique du Congo, un prix qu’il avait partagé avec la Yézidie Nadia Murad.

Il est ainsi le 18ème  africain à recevoir le Prix Nobel, et 9ème  à avoir celui de la paix, après Anouar El-Sadate (Egypte, 1987), Desmond Tutu (Afrique du Sud, 1982), Nelson Mandela (Afrique du Sud, 1993), Koffi Annan (Ghana, 2001), Wangari Maathai (Kenya, 2005), Johnson Sirleaf et sa compatriote Leymah Gbowee (Liberia, 2011), le quartet du dialogue national tunisien (2015) et le docteur Dénis Mukwege (RDC, 2018).

D’autres prix Nobel africains étant reçus en littérature et en médecine.

Museza Cikuru

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )