Cacophonie AFDC-A: Théo Ngwabidje appelle à l’apaisement et demande de réprimer «tout acte attentatoire à l’ordre public»

Alors que des incidents entre des militants du regroupement Alliance des Forces Démocratiques du Congo (AFDC-A) de l’aile Néné Nkulu contre ceux de l’aile Bahati Lukwebo se multiplient, le Gouverneur du Sud-Kivu, tente de jouer au sapeur-pompier.

Dans un communiqué de presse daté de ce mardi 15 octobre 2019, Théo Ngwabidje rappelle que le dossier est déjà entre les mains de la justice. Il appelle par ailleurs les «parties litigantes et à leurs militants» de s’abstenir de tout acte de provocation.

L’autorité provinciale également cadre de l’AFDC accusé de ne pas prendre position en faveur du FCC demande  aux autorités en charge de l’ordre public à prendre des dispositions pour prévenir et réprimer tout acte «attentatoire à l’ordre public».

«Depuis un temps, l’on enregistre plusieurs incidents liés au conflit qui oppose les acteurs politiques de l’AFDC-A. En attendant l’issue du dossier judiciaire qui est pendant devant la Cour de Cassation, je demande aux parties litigantes et à leurs militants de s’abstenir de tout acte de provocation ou tout agissement quelconque susceptible de perturber l’ordre public et la paix sociale.  Je demande également aux autorités chargées d’assurer l’ordre de prendre les dispositions nécessaires, chacune selon ses prérogatives, en vue de prévenir et de réprimer sévèrement tout acte attentatoire à l’ordre public. J’en appelle enfin à l’apaisement et au respect strict des lois de la République dont l’application ne doit souffrir d’aucune faille» écrit Théo Ngwabidje.

Ce communiqué survient après des échauffourées qui  ont été signalées dans la journée de ce vendredi 11 Octobre 2019 entre les membres de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo qui soutiennent le sénateur Bahati Lukwebo et ceux qui soutiennent le ministre d’Etat Néné Nkulu.

Tout a commencé vers 12 heures quand les membres de l’AFDC de Néné Nkulu ont commencé à peindre avec les couleurs de l’AFDC, un immeuble situé sur avenue Patrice Emery Lumumba à Labotte, non loin du rondpoint Feu Rouge en commune d’Ibanda.

Lire aussi: https://www.laprunellerdc.info/2019/10/12/bukavu-des-membres-de-lafdc-aile-lukwebo-ont-empeche-a-ceux-de-laile-nene-nkulu-dinstaller-un-bureau-bis/

Ce qui a été considéré comme une provocation par  des membres de l’AFDC de Lukwebo qui sont arrivés sur le lieu pour disperser ceux qu’ils ont qualifiés d’usurpateurs.

Des témoins sur place affirment que les personnes qui faisaient la peinture à cet endroit ont pris fuite, mais d’autres sources renseignent que certaines personnes seraient interpellés par la police.

Tard dans la soirée, toutes ces écritures ont été effacées par des personnes qui certainement soutiennent Bahati Lukwebo, et qui affirment qu’ils ne toléreront en aucun cas l’installation d’un autre bureau de l’AFDC au Sud-Kivu.

Lire aussi: https://www.laprunellerdc.info/2019/09/30/sud-kivu-par-des-coups-un-neveu-de-lukwebo-et-conseiller-du-gouverneur-arrete-un-rassemblement-de-lafdc-a-de-nene-nkulu-a-kavumu/

Ce même scénario s’est produit avant à Kavumu dans le territoire de Kabare, où d’autres membres de l’AFDC aile Lukwebo avaient empêché à ceux de l’aile Néné Nkulu à tenir un rassemblement, sous prétexte qu’ils voulaient y installer un deuxième bureau de l’AFDC.

Pour rappel, depuis la radiation de Bahati Lukwebo du Front Commun pour le Congo (FCC), certains de ses membres ont décidé de rester dans ce regroupement, sous la conduite de Néné Nkulu, nommée d’ailleurs ministre de l’emploi sous cette casquette.

Lire aussi: https://www.laprunellerdc.info/2019/09/25/sud-kivu-severe-mise-en-garde-de-me-ephrem-iragi-a-tous-ceux-qui-tenteraient-douvrir-un-bureau-bis-de-lafdc-a-en-province/

Dès lors, l’AFDC de Lukwebo a introduit une plainte contre ces derniers pour usurpation de pouvoir, les appelants même à restituer les insignes et logos de ce regroupement.

Museza Cikuru

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )