RDC : le Secrétaire Général de l’EPST ordonne la prise en charge des NP et NU par leurs établissements

Le Secrétaire Général de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique, Jean-Marie Mangombe Bomungo, ordonne la prise en charge des enseignants Non-Payés (NP) et Nouvelles Unités (NU) par leurs établissements respectifs.

Il l’a fait savoir dans une correspondance datée du 05 novembre, adressée aux directeurs provinciaux de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique et dont copie est parvenue à la rédaction de Laprunellerdc.info.

Le Secrétaire Général indique que cette mesure est prise en vue de garantir la paix sociale dans les milieux scolaires et d’éviter la perturbation du calendrier scolaire 2019-2020.

« Je vous demande d’instruire les chefs d’établissements publics d’enseignement maternel et secondaire, de prendre des dispositions pour soutenir, par des avances, les enseignants NP et NU de leurs établissements respectifs à partir des frais de fonctionnement fixés par arrêtés des gouverneurs des provinces en attendant l’effectivité de leur prise en charge par le trésor public », écrit-il.

Pour rappel, les enseignants de certaines écoles publiques catholiques et protestantes du Sud-Kivu étaient en grève pour exiger la prise en charge des enseignants NP et NU. Ils ont été à l’Assemblée Provinciale et au Gouvernorat pour une solution.

Après une rencontre avec le Vice-Gouverneur, ils ont repris le chemin des classes en attendant l’exécution des résolutions prises lors de ses assises.

Le Gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, avait signé un arrêté portant fixation des frais à payer dans les écoles maternelles et secondaires qui ne sont pas concernées par la gratuité. Ces frais varient de 6800 à 27000 Francs congolais l’an.

Reste à savoir si ces instructions seront suivies par les gestionnaires d’écoles et les confessions religieuses qui sont accusés de vouloir perpétuer la prime en mettant en avant les « NU » et «NP».

Thomas Uzima

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (2)
  • Julienne 6 jours

    Jolie article, malheureusement ce décisions n’arrangera pas la situation, par ce que le frais de fonctionnement c’est par trimestre que les parents paie. C’est uniquement prévu pour le fonctionnement.pour une école qui fonctionne avec 2600fr/trimestre soit 650fr/ élève et que cela fasse fonctionné l’école et faire des avances aux enseignants qui ont déjà fait 2mois impayé….Je trouve que si les parents n’aident pas l’avenir des écoles publiques est sacrifié.

    • Pascal Amani 5 jours

      Dites tout ce que vous pouvez mais oubliez la prime.
      plus jamais les parents ne prendront en charge les enseignants.
      je sais que ça fait mal puisque vous étiez déjà habitué à cet enrichissement illicite, mais vous allez devoir vous habituer. Rien n’est éternel.
      certes il y a des non-faits, mais on doit plutôt penser aux solutions, que de toujours penser que c’est seuls les parents qui doivent reprendre cette lourde charge.

  • Disqus ( )