Gratuité de l’enseignement : la Société Civile du Sud-Kivu se réjouit et travaille sur une harmonisation des vues entre parties prenantes

La société civile du Sud-Kivu se réjouit des avancées dans l’application des mesures de la gratuite pour l’enseignement de base en respect des prescrits constitutionnels.

C’est ce qu’indique Nicolas Kyalangalilwa, membre du bureau restreint du Bureau de Coordination de la Société Civile du Sud-Kivu au cours d’une interview accordée à Laprunellerdc.info.

Il dit cependant déplorer les quelques résistances et failles observées dans l’application de ces mesures de la part de l’Etat congolais mais aussi de la part des enseignants ainsi que des chefs d’établissements scolaires.  Elle exhorte par ailleurs toutes les parties au dialogue tout en privilégiant les intérêts des élèves et invite toutes les parties à «préserver les acquis de ce processus».

«La société civile travaille déjà à une harmonisation des vues des parties prenantes afin de mener un plaidoyer commun pour que toutes les parties trouvent leur compte dans ce processus. Une table ronde des parties prenantes à ce processus est prévue pour la première semaine du mois de décembre de cette année afin de dégager un cahier des charges commun qui sera présenté aux autorités compétentes en temps voulu » explique le Pasteur Nicolas Kyalangalilwa.

En attendant, elle appelle les uns et les autres au calme et à reprendre les cours pour le bien de tous les enfants.

Honneur-David Safari

CATEGORIES
TAGS

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )